Un premier goût d'America

  • A
  • A
Un premier goût d'America
Partagez sur :

C'est du 6 au 15 août que se dispute à Cascais (Portugal) la première étape des America's Cup World Series, circuit intermédiaire destiné à préparer la 34e édition de la Coupe de l'America. Pour la première fois de l'histoire de la Coupe, dix équipes, dont deux Françaises (Energy Team et Aleph Sailing Team), s'affronteront sur des catamarans de 45 pieds dotés d'une aile rigide, promettant des régates très spectaculaires. Petite explication de texte.

C'est du 6 au 15 août que se dispute à Cascais (Portugal) la première étape des America's Cup World Series, circuit intermédiaire destiné à préparer la 34e édition de la Coupe de l'America. Pour la première fois de l'histoire de la Coupe, dix équipes, dont deux Françaises (Energy Team et Aleph Sailing Team), s'affronteront sur des catamarans de 45 pieds dotés d'une aile rigide, promettant des régates très spectaculaires. Petite explication de texte. Les America's Cup World Series, kesaco ? Depuis qu'Alinghi s'est emparé de la Coupe de l'America en Nouvelle-Zélande, l'idée d'introduire un circuit intermédiaire de régates entre deux éditions de la Coupe afin de donner plus de visibilité aux défis s'est concrétisée de différentes manières: les Suisses avaient ainsi créés les Louis Vuitton Series, devenus par la suite Louis Vuitton Trophy et disputés sur Class America, les Américains d'Oracle ont mis sur pied dans la foulée de leur victoire à Valence sur Alinghi en février 2010 les America's World Series qui se courront sur catamaran à aile rigide. Trois rendez-vous sont prévus en 2011, à Cascais (Portugal) du 6 au 14 août, à Cowes (Grande-Bretagne) du 10 au 18 septembre, et à San Francisco, lieu de la 34e Coupe, du 12 au 20 novembre. La suite du calendrier, pour 2012 et 2013, sera en principe annoncée d'ici octobre, tandis que la Coupe de l'America aura lieu de juillet à septembre 2013 avec d'abord la Coupe Louis Vuitton, à savoir les éliminatoires entre les challengers, puis le Match de la Coupe de l'America entre le defender, Oracle, et le vainqueur de cette même Coupe Louis Vuitton. Sur quel support ? Les America's Cup World Series se disputeront en 2011 sur AC45, catamaran de 45 pieds qui n'est autre que le modèle réduit du futur AC72 (72 pieds) sur lequel se courra la 34e Coupe de l'America. Dotés d'une aile rigide, comme USA17, le vainqueur de la dernière Coupe, ces bateaux très spectaculaires de 13,45 mètres naviguent depuis le début de l'année en Nouvelle-Zélande, deux exemplaires ont rejoint en juin San Francisco, base du defender, Oracle. S'ils ne devaient au départ servir qu'à permettre aux équipes de se roder sur un support radicalement différent des lourds monocoques utilisés jusqu'alors, en attendant la construction par chaque défi de leur AC72, les AC45 devraient finalement servir pour la quasi-totalité des America's Cup World Series, peu de défis étant parvenus à ce jour à finaliser leur budget pour la 34e Coupe et donc le budget de construction des AC72, forcément plus coûteux. Avec quelles équipes ? Il y aura dix bateaux en août à Cascais, représentant neuf équipes et huit pays. Les Américains d'Oracle, forts de la fortune personnelle de leur patron, Larry Ellison, présenteront deux équipages, l'un mené par l'Australien James Spithill, à la barre d'USA17 en février 2010, l'autre par le directeur de l'équipe, le Néo-Zélandais Russell Coutts, véritable légende de la Coupe de l'America, lui qui a remporté trois fois l'Aiguière d'argent, deux avec la Nouvelle-Zélande, une avec Alinghi, dont il avait été débarqué après la Coupe 2003 avant de «passer à l'ennemi» américain. Autre pays à deux bateaux, la France, le premier sous les couleurs d'Aleph Sailing Team, emmené par le tandem Bertrand Pacé-Alain Gautier, l'autre d'Energy Team des frères Bruno et Loïck Peyron. Leur objectif ? "Participer aux America's Cup World Series est important pour nous sportivement car il nous permet d'avancer dans la construction d'un équipage. C'est aussi une formidable vitrine pour présenter aux partenaires ce qu'est la Coupe de l'America", explique Bertrand Pacé, le Français le plus expérimenté en matière de Coupe, tandis que Bruno Peyron, qui y met les pieds pour la première fois, ajoute: "L'objectif sportif n'est pas vraiment la priorité de ce premier test. Il fallait y être, nous y sommes ! L'objectif est de n'être pas trop loin des trois top teams qui s'entraînent depuis des mois (Oracle, Artemis, Team New Zealand, ndlr) afin d'être en mesure de les menacer sérieusement d'ici le milieu de saison." Parmi les autres challengers figurent les Suédois d'Artemis Challenge (Terry Hutchinson) et les Néo-Zélandais d'Emirates Team New Zealand (Dean Barker), les mieux préparés à ce jour puisqu'ils naviguent depuis début janvier sur AC45 et participent également aux Extreme Sailing Series courus sur Extreme 40, les Chinois de China Team, les Espagnols à dominante italienne de Green Comm Racing, les Sud-Coréens de Team Korea et les Italiens de Venezia Challenge, emmenés par l'Australien Torvar Mirsky, à propos duquel il se murmure qu'ils pourraient jeter l'éponge, ce qui a récemment été le cas de l'ancien "challenger of record", l'Italien Mascalzone Latino. Cette participation n'augure en rien celle de la 34e Coupe car peu de défis sont parvenus à finaliser leur budget en vue de 2013, poussant les organisateurs de la Coupe à sans cesse reporter la date limite d'inscription. Comme quoi, même si l'épreuve a pris un spectaculaire virage en passant du monocoque au multicoque, elle reste une affaire de gros sous...