Un OM sans défense

  • A
  • A
Un OM sans défense
Partagez sur :

Avec huit buts encaissés lors de ses trois derniers matches officiels, l'OM montre d'inquiétants signes de fragilité. Didier Deschamps tâtonne pour trouver la bonne formule en défense, et l'absence pour six semaines de Stéphane Mbia n'arrange rien. Contre Saint-Etienne, dimanche soir en clôture de la 3e journée de Ligue 1, les Marseillais n'auront pas le droit à l'erreur s'ils veulent enfin démarrer leur saison.

Avec huit buts encaissés lors de ses trois derniers matches officiels, l'OM montre d'inquiétants signes de fragilité. Didier Deschamps tâtonne pour trouver la bonne formule en défense, et l'absence pour six semaines de Stéphane Mbia n'arrange rien. Contre Saint-Etienne, dimanche soir en clôture de la 3e journée de Ligue 1, les Marseillais n'auront pas le droit à l'erreur s'ils veulent enfin démarrer leur saison. Le début de saison de l'OM est assez paradoxal. Souvent décriée en 2010-11, la qualité de jeu est là, les automatismes en attaque entre Lucho Gonzalez et Loïc Rémy aussi. Mais la défense, qui constituait jusqu'ici la force principale de l'équipe bâtie par Didier Deschamps, ne suit pas. Les huit buts encaissés par ses joueurs lors de leurs trois derniers matches officiels, Trophée des champions inclus, parlent d'eux-mêmes. "On ne peut pas continuer comme ça", prévient César Azpilicueta, titularisé sur le flanc droit contre Auxerre le week-end dernier (2-2). Lui comme les autres défenseurs olympiens n'ont pas vraiment convaincu par leur sérénité, lors de cette rencontre que l'Olympique de Marseille a mené de deux buts. Didier Deschamps, déjà agacé par le nul concédé au Vélodrome contre Sochaux (2-2) une semaine auparavant, avait décidé de faire quelques ajustements en Bourgogne. Azpilicueta avait ainsi pris la place de Fanni, Nkoulou celle de Diawara. Pour le même résultat mais en plus frustrant, puisqu'en fin de match les Phocéens ont perdu Stéphane Mbia, victime d'une fracture du cinquième métatarse au pied gauche et absent un mois et demi. Le genre de nouvelle qui n'arrange rien, car l'international camerounais était peut-être la solution la plus fiable pour Didier Deschamps dans l'axe. "Je me suis senti bien à côté de lui, admet d'ailleurs Nkoulou à La Provence. Mais je retiens surtout qu'on a perdu deux points alors qu'on avait le match en main. Ça fait toujours mal !" Quel quatuor l'entraîneur marseillais alignera-t-il dimanche soir, contre Saint-Etienne, en clôture de la troisième journée de Ligue 1 ? La stabilité est censée payer, à la longue. Mais encore faut-il trouver la bonne formule. "Il faut réduire la marge d'erreur", s'impatiente "DD" sur le site du club. Deschamps: "Je leur rabâcherai jusqu'à ce que ça rentre""C'est rageant, quand on mène 2-0 à l'extérieur, de faire un match nul sur des buts qu'on peut éviter, ajoute-t-il. C'est le métier qui veut ça. Je leur rabâcherai encore, jusqu'à ce que ça rentre, et qu'on applique (...) Autant il y a des fois où c'est le mérite de l'adversaire qui nous met hors de position, autant là, je crois que sur le premier comme le deuxième but, on doit être plus efficace." Pour y parvenir face aux Verts, Didier Deschamps devrait faire confiance à Souleymane Diawara qui, en l'absence de Mbia, devrait être associé à Nkoulou. Fanni, lui, a des chances de reprendre le couloir droit à Azpilicueta, tandis que l'arrivée de Djimi Traoré ne devrait pas encore inquiéter Morel à gauche. Mais le problème ne concerne pas uniquement les quatre de derrière. Même si l'OM manque cruellement d'attention sur les coups de pied arrêtés, il n'est pas non plus sécurisé à la perte du ballon. "On doit travailler comme un collectif, et quand on perd le ballon, il faut que tout le monde soit prêt à le récupérer, assure Azpilicueta. Celui qui perd le ballon doit être le premier à faire le pressing sur le porteur, et les autres doivent suivre. Des attaquants au gardien, tout le monde doit être présent pour récupérer le ballon, et quand on arrivera à faire ça, l'équipe se sentira beaucoup mieux et plus en confiance." Pour enfin décoller au classement, les Marseillais auront besoin de ça.