Un OM féminin en préparation

  • A
  • A
Un OM féminin en préparation
@ MAXPPP
Partagez sur :

REPORTAGE - L'OM effectue mercredi un jour de détection. Objectif : créer une équipe féminine.

Si, chez les hommes, Lyon a abandonné "son" titre de champion, ce n'est pas le cas chez les femmes. L'OL en est à cinq titres consécutifs. L'OM, qui a contribué à mettre fin à l'hégémonie lyonnaise en Ligue 1, aimerait en faire autant dans le championnat féminin. Mais pour cela, il faudrait commencer par avoir une équipe...

En construire une, c'est le sens des deux jours de détection qui se tiennent mardi et mercredi au centre d'entraînement de l'OM. Plus de 300 candidatures ont été envoyées au club et, au final, un tiers d’entre elles vont déboucher sur un test balle au pied. Les joueurs, pour la plupart assez jeunes, s'affrontent sur le terrain n°2, qui jouxte celui des pros, lors de matches avec des mi-temps de vingt à trente minutes. C'est court pour se mettre en évidence, mais suffisant pour taper dans l'œil des décideurs olympiens placés sur le bord du terrain.

"D'un coup, on se sent pro", confie une jeune joueuse :

Preuve du sérieux de l'entreprise, le directeur sportif de l'OM, José Anigo, à l'origine du projet, supervise le tout. "Aujourd'hui, c'est tout à fait logique d'offrir et de donner la possibilité à des filles d'exercer ce sport-là avec le maillot de l'OM", souligne-t-il au micro d'Europe 1. "Il y avait quand même un manque, une tare quelque part de ne pas avoir ça."

Pour mettre en place une équipe compétitive, il s'agit de trouver des filles douées techniquement mais pas seulement. "Un joueur très fort mais dont la tête ne suit pas, ça ne m’intéresse pas", confie sur le site officiel du club Christophe Parra, le futur entraîneur de cette section féminine. "Un joueur, c’est un ensemble de qualités. On a vu des filles jouer et prendre du plaisir ; je pense que c’est un paramètre-clé dans le football. Les femmes ont encore cette envie de jouer."

Le logo de l'OM féminin

© Capture om.net

A l’issue des deux jours de détection, vingt-deux joueuses seulement seront élues et constitueront la section féminine de l'OM, qui disputera à partir du mois de septembre le championnat Seniors à onze du district de Provence, selon om.net.

Sur les vingt clubs actuels de Ligue 1, cinq seulement disposent d'une équipe en D1 féminine : Lyon, Saint-Etienne, Toulouse, Montpellier et le PSG. A l’avenir, l'arrivée de l'OM devrait booster l'intérêt pour le championnat - un clasico féminin ! - et créer enfin une concurrence durable pour l'OL, modèle à suivre en France, brillant en Europe (deux finales de Ligue des champions consécutives) mais qui, par exemple, a remporté tous ses matches cette saison (19), inscrivant 87 buts et en encaissant seulement... cinq.