Un nul, deux perdants

  • A
  • A
Un nul, deux perdants
Partagez sur :

L'affiche la plus alléchante de la 17e journée de Premier League n'a accouché d'aucun vainqueur. Tottenham et Chelsea se sont en effet neutralisés (1-1), jeudi soir, à White Hart Lane, dans le derby londonien. Daniel Sturridge a répondu à Emmanuel Adebayor. City et United, qui n'avaient déjà pas besoin de cela, s'en frottent quand même les mains.

L'affiche la plus alléchante de la 17e journée de Premier League n'a accouché d'aucun vainqueur. Tottenham et Chelsea se sont en effet neutralisés (1-1), jeudi soir, à White Hart Lane, dans le derby londonien. Daniel Sturridge a répondu à Emmanuel Adebayor. City et United, qui n'avaient déjà pas besoin de cela, s'en frottent quand même les mains. Après s'être intéressé notamment à Manchester, la veille, direction le sud de l'Angleterre, ce jeudi soir. À Londres, Tottenham et Chelsea s'affrontaient en clôture de la 17e journée de Premier League anglaise. L'enjeu de ce derby londonien était simple: que "Spurs" et "Blues" ne soient pas distancés encore davantage par City et United. Mercredi donc, à domicile, le leader du Championnat avait en effet écrasé Stoke City (3-0). Un quart d'heure ensuite, son dauphin au classement, United, en faisait de même sur la pelouse de Fulham (0-5), à... Londres. Retour à White Hart Lane, où Didier Drogba et ses coéquipiers l'avaient emporté neuf fois sur dix-neuf (pour sept nuls et trois défaites). Poursuivi pour injures racistes, John Terry a bien été titularisé par son entraîneur, André Villas Boas, au contraire de Frank Lampard par exemple. Malheureusement pour lui, le capitaine de Chelsea et de l'équipe d'Angleterre s'est fait conspuer tout le long de la partie. Cependant, heureusement pour Chelsea, il a, des fesses, sauvé son camp dans le temps additionnel. Du côté de Tottenham, troisième à sept longueurs des "Citizens" avant cette nouvelle levée, le Français William Gallas était bel et bien présent sur le terrain au coup d'envoi. Pas son compatriote Younès Kaboul. En attaque, Harry Redknapp avait décidé d'aligner Rafael van der Vaart en soutien d'Emmanuel Adebayor. C'est d'ailleurs le Togolais, bien servi par Gareth Bale, qui a ouvert le score, convertissant ainsi un gros temps fort des locaux (1-0, 8e). Un gros, mais un court. Car Daniel Sturridge a égalisé du pied gauche quinze minutes plus tard et, par conséquent, équilibré les débats jusqu'à la mi-temps (1-1, 23e). En seconde période, les occasions se sont multipliées. Sandro (68e, 85e), Gallas (86e) puis Adebayor (90e +1) d'un côté, et Ramires (54e, 87e), Terry (55e) et Oriol Romeu (89e) de l'autre ont essayé de donner l'avantage à leur équipe. Sans succès, le tableau d'affichage n'évoluant pas. Au final, ce résultat nul ne fait ni les affaires de Tottenham ni de Chelsea. Les "Spurs", qui comptent un match en retard, a priori facile, à disputer à la maison contre Everton, restent sur le podium, mais accusent dorénavant un retard de neuf points sur City et de sept sur United. Le titre, utopique, s'est donc éloigné un peu plus. Du côté des "Blues", n'en parlons même pas ! Ils n'ont pas réussi à se racheter après leur faux pas à Wigan (1-1) et voient Arsenal revenir dangereusement à leurs trousses (une unité sépare les deux formations). Non, outre-Manche, la "ville lumière" se situe vraiment à Manchester.