Un nul, deux perdants

  • A
  • A
Un nul, deux perdants
Partagez sur :

Evian-Thonon ainsi que Sedan ont gâché l'occasion de ravir au Mans la première place du championnat de France de Ligue 2. Hauts-Savoyards et Ardennais, qui s'affrontaient ce lundi soir à Annecy pour le compte de la douzième journée, n'ont pas pu se départager (2-2). Match nul également entre Le Havre et Nîmes (0-0).

Evian-Thonon ainsi que Sedan ont gâché l'occasion de ravir au Mans la première place du championnat de France de Ligue 2. Hauts-Savoyards et Ardennais, qui s'affrontaient ce lundi soir à Annecy pour le compte de la douzième journée, n'ont pas pu se départager (2-2). Match nul également entre Le Havre et Nîmes (0-0). L'hégémonie du Mans, victorieux d'Istres grâce à Abdou Dieye (1-0) vendredi dernier au Stade Léon-Bollée, sur le championnat de France de Ligue 2 durera plus longtemps que prévu. C'est maintenant une certitude. Evian-Thonon et Sedan, qui avaient l'opportunité de prendre la tête du classement en cas de victoire, ce lundi soir à Annecy, en match décalé de la douzième journée, ont raté le coche, se quittant sur un score nul (2-2) qui n'arrange vraiment personne. Même menés à la pause après un penalty transformé par le Sénégalais Oumar Pouye (42e), les Ardennais ont longtemps cru rafler la mise, surtout lorsqu'ils ont égalisé puis pris l'avantage grâce à des réalisations signées Alexis Allart, également sur penalty (55e), puis Nicolas Fauvergue (69e). Mais c'était sans compter sur l'orgueil des Hauts-Savoyards, pourtant réduits à dix suite à l'expulsion de Cedric Cambon (72e), qui égalisaient en toute fin de rencontre par Nicolas Farina (86e). Résultat, les deux formations restent au pied du podium, à deux longueurs du leader manceau. Le Havre, sixième, leur colle aux basques, malgré son résultat nul et vierge obtenu contre Nîmes (0-0) à Jules-Deschaseaux. Les Normands peuvent nourrir quelques regrets, Mamadou Diallo encore plus. L'attaquant malien a loupé un penalty (17e). Les Crocodiles, eux, sont seizièmes. Cela aide à relativiser...