Un Nantes à réaction

  • A
  • A
Un Nantes à réaction
Partagez sur :

FOOTBALL - Menés 2-0 après dix minutes, les Nantais sont bien revenus pour arracher le match nul face à Metz (2-2).

Mené de deux buts au bout de dix minutes, Nantes a bien réagi ce lundi, à la Beaujoire, en clôture de la 10e journée de Ligue 2. Les Canaris, grâce à Darcheville et Sambou, sont parvenus à arracher le point du nul (2-2). Un résultat qui, au classement, ne satisfait personne.D'habitude, Metz est transparent en première période et accélère après le repos. Allez savoir pourquoi, les Grenats ont cette fois fait tout l'inverse. Et cela ne leur a pas réussi puisqu'à leur début de match tonitruant, Nantes a répondu de fort belle manière, en arrachant le point du match nul (2-2), ce lundi soir, en clôture de la 10e journée de Ligue 2. "Je pense qu'en termes de qualité, on était supérieur à notre adversaire, a regretté Yvon Pouliquen au micro d'Eurosport. C'est vraiment dommage qu'on ait laissé les Nantais inscrire leur premier but qui les a remis dans le match."Darcheville, première !"Dommage", le mot est faible. Car les Messins, embourbés en milieu de classement, avaient fait le plus dur en menant de deux buts après seulement dix minutes de jeu. C'est d'abord Pied qui, servi dans la profondeur, a profité du mauvais alignement de la défense nantaise pour venir dribbler Alonzo (1-0, 7e). Puis Borbiconi, opportuniste sur un ballon errant suite à un corner, n'a eu plus qu'à pousser le cuir au fond des filets (2-0, 11e). Le genre d'entame que les Lorrains ne sont pas habitués à gérer. Les 17.000 spectateurs qui ont rempli les tribunes de la Beaujoire ont pu s'en apercevoir avec une certaine joie.Ainsi la réaction des Canaris n'a-t-elle pas tardé puisque Zerka a failli réduire le score dans la foulée, d'une belle tête (15e). Un avertissement suivi d'effet: l'ancien Nancéien, très remuant, a servi sur un plateau Darcheville, qui n'a pas manqué l'occasion de marquer son tout premier but de la saison en championnat (1-2, 23e). Invaincus depuis la 2e journée, les hommes de Gernot Rohr restaient avant ce match sur quatre victoires à domicile. Une série qu'ils avaient à coeur de prolonger, ne serait-ce que pour revenir sur Caen, large leader après sa victoire à Clermont (3-1), vendredi dernier. Il n'en sera rien. Mais les Nantais ont tout de même tenu à revenir au score.Rohr: "On aurait mérité plus, mais eux aussi..."Sur un centre de Darbion, Sambou est donc venu placer sa tête plus haut que tout le monde (2-2, 63e), offrant aux siens un point qui leur permet de revenir à cinq longueurs des Caennais. C'est beaucoup, mais l'essentiel n'est pas là. Leur objectif reste la remontée. Si Zerka (76e), Keserü (89e) et Darcheville (90e+2) avaient eu plus de réussite, le FCN aurait tout de même pu sortir vainqueur. "On aurait mérité plus sur la fin, mais eux aussi aurait pu l'emporter. C'était un super match de foot, je me suis régalé en tant que coach", a commenté Gernot Rohr. Metz, qui avait perdu trois de ses quatre matches à l'extérieur... dans l'ouest (Brest, Le Havre et Vannes), voit aussi une série prendre fin. Pas sûr que cela suffise à son bonheur.