Un entraîneur agressé par un fan

  • A
  • A
Un entraîneur agressé par un fan
@ Le Républicain Lorrain
Partagez sur :

HANDBALL - L'entraîneur de Metz s'est fait agresser par un supporter monténégrin.

HANDBALL - L'entraîneur de Metz s'est fait agresser par un supporter monténégrin. Metz n'est décidément pas verni. Meilleur club français de handball féminin, le club mosellan a encore été victime de l'inacceptable, dimanche, lors de sa demi-finale de la Coupe des Coupes face à Buducnost, le club de Podgorica, au Monténégro. Il reste en effet 40 secondes à jouer, Metz est alors mené 28-21, lorsqu'un supporter monténégrin fait irruption sur le terrain pour assener un coup de poing à l'entraîneur français, Bertrand François. "Son agresseur a tout de même eu le temps de descendre de la tribune, de s'infiltrer sur le terrain sans que personne ne le bloque. En plus, il est resté de longues secondes devant notre entraineur avant que quelqu'un ne se décide à intervenir. Des secondes suffisantes pour asséner un coup", explique ainsi Thierry Weizman, le président du club, sur le site officiel du club messin. Si l'excité a bien été évacué, l'incident pose question dans un match de ce niveau. L'agressé décrit ainsi une ambiance "délétère", dans une interview accordée à 20minutes.fr. "Dans cette salle, il y a 4.000 personnes gentilles et un petit kop de 300 excités derrière le but qui font la même chose que les mauvais supporters du football. A savoir des saluts nazis et des choses comme ça", explique ainsi le coach mosellan, tandis que son président parle déjà des recours possibles pour ne pas laisser cet acte inqualifiable sans suite: "J'ai envoyé ce matin une lettre de protestation à la Fédération Européenne de Handball (EHF), et le délégué a noté l'incident sur la feuille de match dimanche soir. Désormais, nous attendons l'avis des instances européennes, mais toutes les options sont possibles. Gain du match sur tapis vert, sanctions financières contre le club monténégrin, suspension de la salle". "Sur foi du rapport du délégué présent lors de la rencontre, il y aura automatiquement une enquête qui sera ouverte", a expliqué le vice-président de l'EHF, Jean Brihault, qui s'est entretenu dans la journée avec le président de la Fédération française. Selon lui, il est peu probable qu'une éventuelle sanction soit rendue avant le match retour samedi prochain à Metz mais le vice-président de l'EHF a estimé que "ça ne passera pas comme ça" La vidéo de l'agression: La balle est donc désormais dans le camp de l'EHF, en espérant que cette dernière se montre un peu plus courageuse que lors de l'incident qui avait eu lieu en Autriche, fin octobre. Le club de Metz, alors engagé en Ligue des champions, vivait les dernières secondes de sa rencontre face au club du Hypo Niederösterreich et le score était de 27-27, quand le président du club, Gunnar Prokop, avait fait irruption sur le parquet pour stopper une joueuse messine, Svetlana Ognjenovic, qui partait en contre-attaque pour le but de la victoire. Au final, et après appel de ce dernier, Prokop avait finalement été suspendu un an (au lieu de trois), écopé de 10.000€ d'amende (au lieu de 45.000), et son bannissement à vie des instances européennes avait même été annulé. La vidéo de l'intrusion de Gunnar Prokop :