Un duel milanais

  • A
  • A
Un duel milanais
@ Reuters
Partagez sur :

SERIE A - Le sprint final pour le titre fait rage entre l'Inter et l'AC Milan.

SERIE A - Le sprint final pour le titre fait rage entre l'Inter et l'AC Milan. La Guerre des Milan aura bien lieu ! A moins d'une remontée folle de l'AS Rome, reléguée à six points du leader, la fin de saison italienne mettra aux prises l'Inter Milan à l'AC Milan pour le Scudetto, qui laisse augurer un affrontement épique entre les deux géants de Lombardie. Dix journées, c'est le laps de temps offert aux hommes de Leonardo pour combler le petit écart d'un point qui les sépare des Nerazzurri et mettre fin à l'hégémonie des quadruples champions en titre. Relégués à 33 points des Interistes il y a trois ans (*), à 21 l'année suivante, et à 10 longueurs en fin de saison passée, les Rossonneri n'ont jamais été aussi proches de remporter le 18e titre après lequel courent les deux clubs milanais. Pourtant, jusqu'au mois de février, cet exercice 2009-2010 ressemblait à s'y méprendre aux précédents, avec un cavalier seul des hommes du président Moratti. Seulement voilà, depuis six matches, les Interistes tournent au ralenti avec un total de sept points pris sur dix-huit possibles, quand dans le même temps l'AC Milan en engrangeait neuf de plus... Un gros coup de moins bien, d'autant plus étonnant qu'il intervient l'année même où l'Inter Milan est parvenu face à Chelsea à franchir l'obstacle des huitièmes de finale en Ligue des champions. Passée les félicitations adressées à ses joueurs après la victoire à Londres, le président interiste s'est empressé de leur rappeler l'importance du championnat et de la prochaine échéance, le déplacement à Palerme samedi soir. L'Inter a un programme chargé Côté milaniste, c'est tout l'inverse. Balayés par Manchester United en Ligue des champions, les coéquipiers de Massimo Ambrosini sont bien décidés à ne rien lâcher en Serie A, comme le prouvent les récentes victoires acquises tardivement à Florence (1-2) ou face au Chievo Vérone (1-0). Le but de Clarence Seedorf, aussi magnifique qu'inespéré, avait alors redonné le sourire au clan milanais, meurtri par la grave blessure de David Beckham au tendon d'Achille. Il entretient en tout cas les espoirs de titre d'un AC Milan revenu en grâce après un début de saison difficile, dans le sillage d'un Ronaldinho ressuscité et d'un calendrier de fin de saison favorable. Car pendant que l'AC Milan n'aura finalement que le championnat au programme, l'Inter devra composer durant le prochain mois avec le double affrontement face au CSKA Moscou en Ligue des champions et une éventuelle demi-finale, une demi-finale retour de coupe d'Italie face à la Fiorentina et un programme dantesque en Serie A (Palerme, Livourne, AS Rome, Bologne, Fiorentina, Juventus). Neuf matches minimum en 28 jours au sortir desquels on en saura un peu plus sur les ambitions interistes. Première étape de ce marathon, samedi soir, sur le terrain hostile du quatrième, Palerme. Le lendemain, l'AC Milan accueillera Naples pour peut-être prendre la tête à neuf journées de la fin... (*) Des suites de l'affaire des matches truqués qui avait ébranlé le championnat italien lors de la saison 2005-2006, l'AC Milan avait été sanctionné de huit points de pénalité pour l'exercice suivant.