Un Draft sans surprise

  • A
  • A
Un Draft sans surprise
Partagez sur :

Le nouveau Clipper, Blake Griffin, numéro un de la draft. Le phénomène espagnol, Ricky Rubio, seulement cinquième, finalement récupéré par les Wolves. Rodrigue Beaubois, sélectionné au premier tour en 25e position par Oklahoma City, avant d'être envoyé chez les Mavs, tandis que son coéquipier choletais Nando De Colo a dû se contenter d'un deuxième tour grâce aux Spurs, la draft 2009 n'a finalement guère réservé de surprises.

Le nouveau Clipper, Blake Griffin, numéro un de la draft. Le phénomène espagnol, Ricky Rubio, seulement cinquième, finalement récupéré par les Wolves. Rodrigue Beaubois, sélectionné au premier tour en 25e position par Oklahoma City, avant d'être envoyé chez les Mavs, tandis que son coéquipier choletais Nando De Colo a dû se contenter d'un deuxième tour grâce aux Spurs, la draft 2009 n'a finalement guère réservé de surprises. Comme Pau en 2003 avec Mickael Pietrus et Boris Diaw, Cholet a vu son savoir-faire en matière de formation mis en lumière lors de la draft 2009. Le club des Mauges a en effet eu deux de ses plus beaux fleurons sélectionnés par les franchises NBA. Rodrigue Beaubois et Nando De Colo pourraient certes devoir patienter en Europe avant, éventuellement, de rejoindre la colonie tricolore outre-Atlantique, mais comme attendu, les deux jeunes Choletais sont devenus les 16e et 17e Français à être draftés en NBA. Charge à eux de marcher dans les pas des Parker, Diaw ou Pietrus plutôt que dans ceux des Digbeu, Morlende ou Weis...Annoncé dans les petits papiers des Mavs et des Blazers depuis des workouts réussis au début du mois, particulièrement apprécié pour sa vitesse de pieds, sa longueur de bras et ses qualités athlétiques, Beaubois a ainsi finalement été sélectionné par le Thunder en 25e position. Mais le temps de poser avec la casquette d'Oklahoma City sur la tête et de serrer la main de David Stern sur la scène du Madison Square Garden, l'arrière choletais faisait en fait l'objet d'un échange en coulisses avec l'intérieur BJ Mullens, drafté juste avant lui par les Mavericks, et rejoignait finalement Dallas. Et ce pour le plus grand plaisir de l'entraîneur texan Rick Carlisle.Ricky Rubio seulement cinquièmeL'ancien coach des Pistons s'est en effet montré des plus ravis et n'a pas hésité à comparer sa nouvelle recrue au meneur des Celtics, révélation de l'année, Rajon Rondo "C'est le même genre d'athlète avec des bras exceptionnellement longs et aussi bien rapide vers l'avant que sur les côtés.", se montrant même optimiste quant à une intégration rapide aux côtés du meneur vétéran Jason Kidd "Il va devoir apprendre beaucoup en très peu de temps pour être au niveau, mais grâce à ses capacités physiques, il y a de grandes chances que ça aille très vite."L'attente a en revanche été plus longue pour son partenaire choletais Nando De Colo. Son jeu européen ayant sans doute moins séduit en dépit d'un camp à Trévise au cours duquel il a été particulièrement à son aise, l'international tricolore a en effet dû attendre le 53e choix pour entendre son nom être enfin appelé. Mais nul doute que le Nordiste a néanmoins apprécié d'être sélectionné par les Spurs, souvent bien inspirés ces dernières années lors des précédentes drafts, les exemples de Tony Parker et de Manu Ginobili étant évidemment les plus patents. San Antonio pourrait d'ailleurs l'avoir doublement démontré cette année en ayant récupéré, avec seulement le 37e choix, l'ailier de Pittsburgh Dejuan Blair, pourtant souvent annoncé comme Lottery Pick dans les différentes prédictions. La non-sélection de Blair au premier tour a d'ailleurs été l'une des très rares surprises de cette cuvée 2009. Car comme attendu, Blake Griffin a ainsi évidemment été le premier choix de cette draft, les Clippers ne s'étant cette fois pas fourvoyés en récupérant l'ailier d'Oklahoma City, meilleur joueur universitaire avec 27,7 points et 14,4 rebonds de moyenne. Et la suite a été à l'avenant avec Hasheem Thabeet, l'intérieur spécialiste défensif de Connecticut sélectionné en deuxième position par les Grizzlies et l'arrière d'Arizona State James Harden choisi à la troisième place par le Thunder. Les récentes tendances étaient donc les bonnes et c'est ainsi que le phénomène espagnol Ricky Rubio a échoué chez les Wolves avec, seulement, le cinquième choix de draft. Memphis, Oklahoma City ou Sacramento, qui a jeté son dévolu sur l'arrière Tyreke Evans avec le quatrième choix, pourraient s'en mordre les doigts à l'avenir...