Un dernier effort pour l'Asvel

  • A
  • A
Un dernier effort pour l'Asvel
Partagez sur :

BASKET - Pour se qualifier pour le Top 16 de l'Euroligue, Villeurbanne devra s'imposer face à Barcelone et espérer un faux pas du Cibona Zagreb.

Pour se qualifier pour le Top 16 de l'Euroligue, Villeurbanne devra s'imposer face à Barcelone, jeudi, et espérer un faux pas du Cibona Zagreb à Kaunas dans le même temps.Oublié le début de saison à retardement. Villeurbanne, qui remonte doucement la pente en Pro A, a fait table rase du passé en championnat comme en Euroligue, compétition que l'Asvel avait démarré par quatre défaites. Si bien qu'à l'aube de la neuvième journée, les hommes de Vincent Collet ont de sérieuses chances de poursuivre leur route jusqu'au Top 16, un objectif que le club avait annoncé en début de saison. Bon, rien n'est encore fait. Il faut battre Barcelone jeudi soir à l'Astroballe et espérer que le Cibona Zagreb, concurrent direct pour la qualification, trébuche un peu plus tôt sur le parquet du Zalgiris Kaunas. Sinon tout se jouera en Croatie, la semaine prochaine.Pour éviter un tel traquenard, les Rhodaniens seraient donc bien inspirés de l'emporter face au Barça. Pas simple. Le club catalan, leader invaincu du groupe A, n'est pas du genre partageur cette saison puisqu'il n'a pas perdu qu'un seul match en début de parcours en Liga ACB, contre Gran Canaria (67-65). Même le Real Madrid a récemment pris un bouillon dans sa salle (79-57). Le secret blaugrana ? La défense. Avec 61,8 points de moyenne encaissés par match, les joueurs de Xavi Pascual affolent les compteurs: après seize journées, aucune équipe dans l'histoire du championnat espagnol n'avait laissé moins de 1000 points à ses adversaires. En Euroligue, idem avec 61,3 points cioncédés.L'Asvel en sait quelque chose, elle qui, à l'aller, a fait jeu égal durant trois quart-temps avant de rompre dans le dernier (76-62). Mais cette rencontre, même perdue, avait permis à la "Green team" de se décomplexer. Résultat: les Rhodaniens ont ensuite enchaîné trois victoires contre le Cibona (71-68), Kaunas (77-67) et sur le parquet de Fenerbahçe (68-61). Une série qui l'a relancé dans la course au Top 16, avec pour l'instant la troisième place de la poule. Ce n'est pas encore suffisant, mais il y a eu dans ces matches-là assez de qualités pour que les partenaires d'Ali Traoré, meilleur marquer de son équipe en Euroligue, abordent celui contre la Barça avec confiance.