Un couple encore dans le rythme

  • A
  • A
Un couple encore dans le rythme
@ Reuters
Partagez sur :

JO 2010 - Delobel et Schoenfelder sont 6e à l'issue de la danse imposée.

JO 2010 - Delobel et Schoenfelder sont 6e à l'issue de la danse imposée. Les deux couples français engagés en danse sur glace aux Jeux de Vancouver ont toujours le podium à portée de patins après la danse imposée vendredi, même si les Russes et les Nord-Américains ont dominé le premier des trois programmes. Isabelle Delobel et Olivier Schoenfelder, qui patinaient pour la première fois en compétition depuis l'accouchement de l'Auvergnate, se sont classés sixièmes alors que Nathalie Péchalat et Fabian Bourzat, quatrièmes des championnats d'Europe en janvier à Tallinn, ont fini neuvièmes. Les Russes champions d'Europe et champions du monde, Oksana Domnina et Maxim Shabalin, ont séduit les juges en évoluant avec sensualité sur la patinoire olympique de Vancouver. Sur le "Tango Romantica" imposé à tous les couples, ils ont confirmé leur statut de favoris en remportant le programme avec une note de 43,76, un point de mieux que lors de la danse imposée des championnats d'Europe. Les Canadiens Tessa Virtue et Scott Moir, encouragés tout au long du programme par un public bruyant, ont pour leur part obtenu un généreux 42,74, devançant deux couples américains, Meryl Davis et Charlie White (41,47) ainsi que Tanith Belbin et Ben Agosto (40,83). "Du bon boulot" selon ces dames Avec une performance notée 37,99, Delobel et Schoenfelder ont donc pris un peu de retard mais il peut être refait sur les deux programmes suivants, qui rapportent davantage de points. "On a toujours essayé d'apporter une petite touche d'originalité sur ces danses un peu rébarbatives. Ça a bien fonctionné, donc ça donne de l'énergie pour la suite", a déclaré Olivier Schoenfelder après coup sur France Télévisions. "On est vraiment content d'être là, d'avoir retrouvé le plus haut niveau et d'avoir fait du bon boulot. Reste à faire une bonne compétition", a de son côté ajouté Isabelle Delobel. Delobel, mère d'un petit garçon depuis le 1er octobre, et Schoenfelder, qui s'est beaucoup entraîné sans sa partenaire depuis décembre 2008, comptent sur l'effet de surprise pour réaliser leur rêve olympique. Ils ont en effet décidé de ne pas participer aux championnats d'Europe pour réserver aux spectateurs des Jeux la primeur de leur French Cancan (danse originale) et de la Quête de Jacques Brel (danse libre). L'autre couple français, Péchalat et Bourzat, a été légèrement moins bien noté que lors des championnats d'Europe (36,13 contre 36,36). "On est très satisfait parce qu'on a fait du bon boulot. Aujourd'hui, on a fait le mieux qu'on puisse faire", a estimé Nathalie Péchalat. "On a fait une grosse, grosse performance aujourd'hui. On a mieux patiné qu'à Tallinn", a renchéri Fabian Bourzat. "Si on arrive à montrer notre plaisir de patiner, les médailles suivront." La danse originale aura lieu dimanche, la danse libre lundi.