Un choc sans saveur

  • A
  • A
Un choc sans saveur
Partagez sur :

L'affiche entre l'Inter Milan et le Barça n'a pas tenu toutes ses promesses, mercredi, lors de la première journée de Ligue des Champions (0-0).

L'affiche entre l'Inter Milan et le Barça n'a pas tenu toutes ses promesses avec un score nul et vierge (0-0), mercredi, lors de la première journée de Ligue des Champions.Le retour d'Ibrahimovic à Giuseppe Meazza était attendu. Tout comme son duel à distance avec Eto'o, qui a cet été effectué le chemin inverse en quittant la Catalogne. Mais de ce choc au sommet du groupe F entre l'Inter Milan et le FC Barcelone ne resteront que quelques occasions et un immense regret: que le jeu n'ait pas été à la hauteur des espérances suscitées par le prestige des deux clubs (0-0).Les Catalans ne s'en plaindront pas. Malgré leur domination, ramener un point d'un déplacement chez leur plus sérieux rival est un bon résultat. Les Milanais, en revanche, vont rester sur leur faim. S'il y en a un qui se réjouit de ce résultat nul et vierge, c'est bien le Dynamo Kiev. Vainqueurs de Rubin Kazan (3-1), grâce à des buts de Yussuf (70e), Magrao (80e) et Gusev (85e), les Ukrainiens ont pris seuls la tête de la poule.Cela ne devrait pas durer très longtemps. Sauf énorme surprise, les deux premiers fauteuils qualificatifs pour les huitièmes de finale semblent promis aux Nerazzurri et aux Blaugrana, réunis mercredi soir lors de la première journée de la C1 nouvelle version. Des détails à réglerOn retiendra que le Barça, en tête de la Liga avec deux victoires, n'est pas encore au point dans le jeu pour imposer comme la saison dernière sa loi sur la scène européenne. Il ne manque pas forcément grand-chose, simplement trouver dans de meilleures conditions Ibrahimovic, bien souvent isolé en pointe et assez maladroit dans ses tentatives.Ensuite que l'Inter Milan, si elle n'a pas été brillante balle au pied à part dans le deuxième quart d'heure avec des occasions de Maicon d'un tir puissant au-dessus (12e), Milito sans plus de réussite (29e) et Sneijder (33e), dispose d'une défense solide. Un argument de poids à ce niveau-là. Le jeu habituellement si léché du Barça s'est peu à peu essoufflé, Ibrahimovic étant de plus en plus difficile à trouver. Dommage, un but n'aurait pas été de trop pour redonner à cette rencontre de gala l'éclat qu'elle mérite.