Un Chardon inoffensif

  • A
  • A
Un Chardon inoffensif
Partagez sur :

Déjà à la peine pour venir à bout de la Roumanie samedi dernier (34-24), l'Ecosse n'a pas été plus convaincante mercredi à Invercargill pour dominer la Géorgie (15-6). Contrariés par la puissance des avants géorgiens, lesquels évoluent pour la plupart en France, les Ecossais ne doivent leur salut qu'à la botte de Dan Parks, auteur de quatre pénalités et d'un drop.

Déjà à la peine pour venir à bout de la Roumanie samedi dernier (34-24), l'Ecosse n'a pas été plus convaincante mercredi à Invercargill pour dominer la Géorgie (15-6). Contrariés par la puissance des avants géorgiens, lesquels évoluent pour la plupart en France, les Ecossais ne doivent leur salut qu'à la botte de Dan Parks, auteur de quatre pénalités et d'un drop. Pour son deuxième match dans le groupe B, l'Ecosse se jaugeait ce mercredi à Invercargill face à la rugueuse équipe de Géorgie, laquelle débutait son tournoi. Le XV du Chardon l'a emporté sans briller et sans inscrire le moindre essai (15-6), mais engrange un second succès précieux dans la course à la qualification. Dès le début des hostilités, on s'aperçoit que les deux formations ont du mal à développer du jeu vers l'avant. Kvirikashvili et Parks se livrent un duel de buteurs qui tourne rapidement à l'avantage de l'Ecossais. Le Caucasien ouvre le score (17e), avant que son homologue ne réussisse deux pénalités et un drop avant le repos (23e, 34e, 39e), donnant 6 points d'avance à son équipe (9-3). Le second acte, qui s'est déroulé sous une pluie battante, voit le joueur de Cardiff récidiver dans les dix dernières minutes (70e, 77e) après un travail de sape de ses coéquipiers. Kvirikashvili réduit bien l'écart en fin de match (73e) mais n'empêche pas les Lelos de débuter leur campagne par un revers. L'Ecosse se prépare désormais à affronter ses deux véritables rivaux pour la qualification, l'Argentine et l'Angleterre.