Un champion à réaction

  • A
  • A
Un champion à réaction
Partagez sur :

Déstabilisé par une entame de championnat difficile, le Borussia Dortmund a retrouvé la confiance qui était la sienne la saison passée dans la conquête du titre. Certes méconnaissable en coupe d'Europe, le BvB reste sur quatre victoires de rang en Bundesliga, et compte bien prolonger la série à Stuttgart ce week-end. Le Bayern Munich, juché au sommet avec trois longueurs d'avance, n'a qu'à bien se tenir.

Déstabilisé par une entame de championnat difficile, le Borussia Dortmund a retrouvé la confiance qui était la sienne la saison passée dans la conquête du titre. Certes méconnaissable en coupe d'Europe, le BvB reste sur quatre victoires de rang en Bundesliga, et compte bien prolonger la série à Stuttgart ce week-end. Le Bayern Munich, juché au sommet avec trois longueurs d'avance, n'a qu'à bien se tenir. Le champion d'Allemagne s'est retrouvé. Pas en Ligue des champions, certes, où le club a encore subi la loi de l'Olympiakos il y a peu (3-1), trois semaines après avoir bu la tasse à Marseille (3-0). Mais dans l'état d'esprit et le niveau de jeu affichés, c'est bien le BvB tenant du Meisterschale qui officie ces dernières semaines outre-Rhin. Lestée par trois défaites accumulées en six journées, l'équipe de Jürgen Klopp a déjà refait le gros de son retard, deuxième du classement à seulement trois unités du leader munichois. Tout sauf une surprise aux yeux de Jupp Heynckes. "Je savais que le titre était loin d'être acquis, dixit l'entraîneur bavarois cette semaine, alors que le Bayern a essuyé le week-end dernier son deuxième revers de la saison, à Hanovre (2-1). Il semble que Dortmund soit notre plus grand rival. Ils ont une très bonne équipe qui sera forcément à la lutte pour le titre." Une vision que partage Joachim Löw, le sélectionneur de la Mannschaft, lequel note "le retour du Borussia" et s'attend à "une saison passionnante jusqu'au bout". Il faut dire que Dortmund mène grand train à l'heure actuelle. Outre la qualification pour les huitièmes de finale de la Coupe d'Allemagne obtenue mardi devant Dresde (2-0), les Borussen ont su enchainer quatre succès en Bundesliga pour se relancer dans la course à leur propre succession. Mayence (1-2), Augsburg (4-0), Brême (0-2) et Cologne (5-0) en ont fait les frais. Et Jürgen Klopp d'annoncer la couleur: "Nous pouvons de nouveau travailler en paix. Et nous avons bien l'intention de poursuivre sur notre lancée, même si l'on sait que ce sera difficile à Stuttgart." Sollicité sur le site du VfB, Sven Bender juge lui aussi que le BvB s'est remis sur les bons rails. S'il avoue que le départ de Nuri Sahin pour le Real Madrid a été dur à digérer, le jeune milieu de terrain estime que le Borussia "a encore les joueurs qu'il faut" pour honorer ses ambitions. Une victoire à la Mercedes-Benz Arena ce samedi, face à une formation qui a remporté quatre de ses six derniers matches de championnat, et Dortmund s'affirmerait un peu plus comme le principal concurrent d'un Bayern qui depuis 1996 n'a jamais abandonné le Meisterschale plus d'un an. A l'époque, ce sont justement les Borussen qui avaient régné sur deux saisons.