Un carton pour Paris

  • A
  • A
Un carton pour Paris
Partagez sur :

Après avoir perdu la veille face aux New York Red Bulls, le Paris Saint-Germain a corrigé Boca Juniors, dimanche, dans le cadre de l'Emirates Cup. Avec une nouvelle fois une équipe mixte, et le seul Gameiro en tant que recrue, les Parisiens ont fait la différence grâce à un futur lofteur, Jean-Eudes Maurice, tandis qu'Alphonse Areola a montré quelques bonnes choses dans le but.

Après avoir perdu la veille face aux New York Red Bulls, le Paris Saint-Germain a corrigé Boca Juniors, dimanche, dans le cadre de l'Emirates Cup. Avec une nouvelle fois une équipe mixte, et le seul Gameiro en tant que recrue, les Parisiens ont fait la différence grâce à un futur lofteur, Jean-Eudes Maurice, tandis qu'Alphonse Areola a montré quelques bonnes choses dans le but. Un dernier galop d'essai convaincant. A moins d'une semaine de la reprise de la Ligue 1, samedi prochain face à Lorient, le Paris Saint-Germain a signé une dernière sortie en amical plutôt convaincante, face à Boca Juniors, dans le cadre de l'Emirates Cup (3-0). Un match à relativiser, puisque, comme la veille, Antoine Kombouaré a décidé d'aligner une équipe mixte, avec seulement cinq titulaires au coup d'envoi: Tiéné, Chantôme, Nenê, et le duo Hoarau-Gameiro en pointe. Ces deux derniers ont pu continuer à montrer quelques belles preuves de complicité, même si l'arrivée prochaine de Pastore risque d'envoyer l'un des deux sur le banc. Mais le grand bonhomme du match s'appelle Jean-Eudes Maurice, lui à qui les dirigeants parisiens ont d'ores et déjà montré la porte, histoire d'alléger l'effectif. Aligné dans le couloir droit, l'ancien joueur d'Alfortville a tout d'abord coupé un corner de Nenê (1-0, 8e), avant d'offrir le second but à Guillaume Hoarau, d'un centre bien ajusté (2-0, 39e). Aréola restera en CFA A la pause, l'avantage est logique, malgré quelques hésitations défensives de l'improbable duo Camara-Ngoyi. Mais derrière eux, le jeune Alphonse Aréola a veillé, comme sur ce un-contre-un remporté face à Araujo (38e). Agé de 18 ans, le portier a ensuite continué à prouver que sa réputation de futur grand n'était pas usurpée, en se montrant d'une étonnante sérénité. Un talent qui ne devrait s'exprimer qu'en CFA cette saison, puisque Douchez et Sirigu vont se battre pour la place de titulaire. Pour le reste, et malgré quelques errements au milieu de terrain, notamment en raison du placement sans doute trop défensif pour lui de Neeskens Kebano, le Paris Saint-Germain a géré, sans se faire trop de frayeurs. Les Parisiens vont même corser l'addition sur ce maître coup-franc de Ceara, en fin de rencontre (3-0, 79e). Antoine Kombouaré a désormais une semaine pour trouver le bon équilibre entre les deux équipes mixtes alignées ce week-end. Le tout en intégrant son nouveau joyau, Javier Pastore.