Un bon Tournoi pour Paris

  • A
  • A
Un bon Tournoi pour Paris
@ Le Parisien
Partagez sur :

FOOTBALL - Le Paris-SG a offert un visage encourageant lors du Tournoi de Paris.

FOOTBALL - Le Paris-SG a offert un visage encourageant lors du Tournoi de Paris. Il n'y a pas que la victoire qui est belle, surtout lorsqu'il s'agit d'un match amical. Après un samedi victorieux mais finalement assez insipide face à Porto (1-0), les Parisiens sont sortis ragaillardis par leur partie épique face à l'AS Roma (1-1), marquée par une série de rebondissements et une égalisation à la 96e minute de Hoarau. Un vrai cadeau pour les fidèles qui composaient la maigre assistance du Parc des Princes dimanche soir. Malgré un Tournoi remporté finalement par Bordeaux, suite à la victoire des Girondins face à Porto un peu plus tôt dans l'après-midi (2-1) et au bénéfice du nombre de buts marqués (trois pour Bordeaux, deux pour Paris), les hommes de Kombouaré comme les supporters parisiens n'auraient probablement pas échangé le scénario de ce PSG-Roma contre le gain de ce tournoi. Même si les Italiens n'ont repris leur préparation que depuis trois semaines, Julio Sergio, Mexès, Riise, Perrotta, Taddei, Vucinic et Totti étaient titulaires au coup d'envoi. Et l'équipe mixte du Paris-SG a clairement tenu la dragée haute. Lors d'une belle première période, les deux équipes ont eu leur chance à l'image de Nenê (13e), Giuly (18e), Hoarau à deux reprises côté parisien (34e, 45e+1), et de Vucinic (8e), Totti (19e), Menez (23e) et Riise (45e) côté romain. Autour de Nenê à gauche et Giuly à droite devant un duo Bodmer-Clément à la récupération, l'animation parisienne s'est avérée franchement intéressante, notamment au cours de la seconde période où les Italiens ont logiquement baissé de pied. Hoarau s'est arraché L'ouverture du score rapide de la Roma dès la reprise a également forcé le Paris-SG à se projeter vers l'avant. Tant mieux, puisque les Parisiens ont un peu plus de mal à défendre, à l'image du but de Greco, lâché par Sakho au premier poteau après un centre de Riise qui avait déjà profité d'un jaillissement manqué de Ceara (0-1, 46e). Mais ce PSG vivifiant n'aurait pas existé non plus sans son gardien de but. Quelques minutes plus tard, Makonda commet une faute indiscutable sur Perrotta dans la surface et Coupet sort le penalty de Totti sur sa deuxième tentative (52e), après une première réalisation refusée en raison de l'entrée d'un joueur romain dans la surface. Suite à une nouvelle envolée de Coupet sur un missile de Vucinic (54e), Bodmer sur la barre puis Hoarau de la tête (63e) sonnent la révolte. Un centre de Giuly manqué de quelques millimètres par Hoarau (71e), puis des échecs de Nenê (73e) et encore Hoarau (89e) devant Julio Sergio reflètent le visage offensif des Parisiens. Mais à l'inverse de la saison dernière, le PSG semble maintenant avoir compris que les dernières minutes et le temps additionnel comptent dans un match. Après le but de Traoré samedi face à Porto à la 90e minute, Hoarau s'arrache au bout du bout du temps additionnel pour reprendre de la tête un centre de Maurice côté droit (1-1, 90e+6). Les clubs français repartent donc globalement satisfaits de leur Tournoi de Paris, Bordeaux et le Paris-SG terminant donc en tête avec quatre points chacun. Avec une équipe très inexpérimentée au coup d'envoi face à Porto, les Girondins ont concédé sans surprise l'ouverture du score à la demi-heure de jeu par Walter (0-1, 30e). Mais Ayité, bénéficiant par ailleurs d'une faute de Ciani pour placer sa tête victorieuse (1-1, 58e), puis Ciani justement de la tête sur un coup franc de Wendel (2-1, 84e), permettent aux hommes de Tigana de remporter un titre très honorifique. Globalement moins flamboyants que les Parisiens, les Bordelais ont peut-être été plus solides. Chacun peut en tout cas s'avancer confiant vers la Ligue 1.