Un Benzema trop discret

  • A
  • A
Un Benzema trop discret
@ Reuters
Partagez sur :

LIGA - A l'approche du Mondial, l'attaquant français joue peu avec le Real.

LIGA - A l'approche du Mondial, l'attaquant français joue peu avec le Real. A la lecture de la presse sportive ces derniers jours, Karim Benzema serait à vendre. Acheté 35 millions d'euros par Florentino Perez l'été dernier, le Français intéresserait, entre autres, Manchester United et l'AC Milan. L'histoire de l'attaquant tricolore au Real Madrid serait-elle, déjà, sur le point de se terminer ? Réponse de l'intéressé dimanche dernier dans l'émission Téléfoot: "Je n'ai pas signé à Madrid pour signer dans un autre club juste après. Les gens aiment bien inventer des histoires, des nouveaux clubs. J'ai même lu que je voulais revenir à Lyon. Moi, je me concentre sur cette équipe, c'est un des plus grands clubs du monde et j'ai envie de réussir ici." Voilà qui a le mérite d'être clair. Mais pourquoi autant d'agitation autour de celui qui fut recruté l'an dernier par les dirigeants madrilènes pour prendre la succession de l'icône Raul ? Simplement parce que l'ancien Lyonnais est loin de s'être imposé au Real. Et sans performance, la durée de vie est très courte dans les grands clubs. Le problème pour Benzema, c'est qu'après un début de saison correct son niveau de jeu s'est dégradé et a fini par l'installer durablement sur le banc de touche. Dans l'ombre de Gonzalo Higuain, meilleur buteur du club en Liga avec 24 réalisations, le Français, titularisé seulement quatorze fois en championnat et plombé à la mi-février par une pubalgie, ronge son frein. Et à six journées de la fin de la saison, rien ne semble indiquer que le vent va tourner. Benzema: "Je peux faire beaucoup mieux" Au-delà de son avenir à Madrid, le manque de temps de jeu alloué à Benzema pose problème en vue de sa sélection pour la prochaine Coupe du monde. Car s'il était encore il y a peu en balance avec Thierry Henry ou Nicolas Anelka pour une place dans le onze de départ, la question le concernant est aujourd'hui davantage axée sur sa présence ou non dans la liste des 23 que Raymond Domenech dévoilera le 11 mai. "Je n'ai pas peur, car je ne pense pas à des trucs comme ça, expliquait-il sur TF1 le week-end dernier. Depuis tout petit, je rêve de jouer la Coupe du monde, après, il y a des choix, je ne me mets pas ça dans la tête, il reste des matches. Je travaille pour pouvoir y participer." Mais le temps presse. Et la saison discrète de Benzema ne plaide pas en sa faveur, si l'on compare par exemple avec Djibril Cissé, étincelant, même si cela reste au Panathinaïkos. "C'est la première fois que je vis tout seul dans une grande ville, se défend l'ancien meilleur buteur de Ligue 1. Je pense que j'ai fais un bon début de saison. Après, je n'ai pas eu la chance de marquer, puis il y a eu cette blessure, j'ai eu beaucoup de pépins pendant les matches: mal à la cheville, mal au dos. Cela dit, ça m'a fait prendre de l'expérience. Dire que je suis content de ma saison, non, car je peux faire beaucoup mieux." A moins de quatre semaines de l'annonce tant attendue de Raymond Domenech, le compte à rebours a commencé.