Un Beaubois encore solide

  • A
  • A
Un Beaubois encore solide
@ Reuters
Partagez sur :

NBA - Avec 22 points, le Français a participé à la victoire de Dallas sur les Kings.

NBA - Avec 22 points, le Français a participé à la victoire de Dallas sur les Kings. Le match de la nuit Et de dix ! Le point chaud en NBA, c'est à Dallas qu'il se trouve. Les Mavericks ont signé face aux Kings (108-100), cette nuit, un dixième succès d'affilée, soit leur plus longue série d'invincibilité lors des trois dernières saisons. Une performance que la franchise texane doit en partie à un Français qui fait son trou malgré son statut de rookie: Rodrigue Beaubois. Auteur de 17 points et 4 passes contre les Wolves il y a deux jours à peine, l'ancien joueur de Cholet a cette fois battu son record offensif avec 22 points, à 9/14 aux tirs dont un très bon 3/6 derrière la ligne, 2 rebonds et 1 passe en 24 minutes de jeu. Sorti du banc, "Roddy-B" a pleinement profité de l'absence de Jason Terry, opéré du visage. "On voulait vraiment gagner ce match, surtout pour Terry, a déclaré sur ESPN l'arrière frenchy. J'ai essayé d'être le plus agressif possible, on avait besoin de tout le monde pour les battre." Tout le monde, y compris l'incontournable Dirk Nowitzki. Avec 31 points, 12 rebonds et 3 passes, l'ailier allemand a très bien mené la barque des Mavs, accrochés dans les deux premiers quart-temps (52-53), qui ont fait la différence au retour des vestiaires avec un 33-19 rédhibitoire. Mais pour lui, c'est l'apport de l'ancien Choletais qui a fait la différence: "Roddy a fait du bon boulot pour nous en apportant cette énergie que Terry a souvent et en prenant quelques tirs chauds." Les Français Soirée faste pour le camp tricolore. Car si Rodrigue Beaubois a particulièrement été en verve avec ses 22 points et cette nouvelle victoire de ses Mavericks, ses compatriotes n'ont pas été en reste. Ils n'ont certes pas tous été autant en verve que l'ancien Choletais, mais la victoire a en revanche été le plus souvent au rendez-vous. Il en a notamment été ainsi pour Tony Parker, ses Spurs confirmant ainsi leurs récents progrès en dominant à nouveau les Hornets (102-91) pour une troisième victoire consécutive. Un succès certes marqué du sceau du collectif puisqu'ils ont été sept Texans à émarger à plus de dix points, mais également par la belle tenue du meneur français. Avec 20 points à 8/12 aux tirs et 6 passes en 30 minutes, "T.P." a d'ailleurs été le Spur le plus en vue, s'attirant même les félicitations de son coach Gregg Popovich tandis que son coéquipier Ian Mahinmi ne faisait que passer avec 3 minutes de jeu et une ligne de stats vierge. Victoire également pour les anciens compères palois Mickael Pietrus et Boris Diaw. C'était évidemment attendu pour le premier, le Magic allant l'emporter chez les cancres du New Jersey (87-97) pour un quatrième succès consécutif confortant son statut de dauphins à l'Est. Et sans particulièrement briller, "Air France" a néanmoins fait le boulot avec ses 10 points à 3/6 aux tirs, 3 passes et 2 rebonds en 22 minutes. Quant à "Bobo", il a également apporté à une honnête contribution dans la belle et précieuse victoire décrochée par ses Bobcats face aux Lakers, Charlotte restant ainsi au contact de Miami dans la course à la huitième place de la Conférence Est. Moins entreprenant que lors de ces dernières sorties, le Tricolore a toutefois profité de sa polyvalence pour rendre 7 points à 2/4, 5 rebonds et 5 passes en 32 minutes. Finalement, tandis que même Johan Petro avait voix au chapitre face aux Pacers, Denver dominant Indiana (122-114) et l'intérieur guadeloupéen signant 3 points et 2 rebonds en 4 minutes, Ronny Turiaf aura été le seul Français à connaître la défaite. En déplacement à Atlanta, les Warriors n'ont pas démérité mais se sont finalement bien les Hawks qui ont eu le dernier mot (127-122). Et ce, malgré la belle prestation de l'ex-intérieur de Gonzaga, l'ancien de Gonzaga profitant de son nouveau statut de titulaire et de ses 37 minutes de jeu pour compiler 6 points à 3/4, 10 rebonds et 5 passes.