Turiaf avec Parker ?

  • A
  • A
Turiaf avec Parker ?
Partagez sur :

Après Tony Parker, Villeurbanne s'apprêterait à accueillir un autre joueur français expatrié en NBA: Ronny Turiaf. Selon Le Progrès, le pivot des New York Knicks (28 ans, 2,08 m) aurait été convaincu par "TP" de le rejoindre à l'Asvel pendant la durée du lock-out. Il pourrait même débarquer dès mercredi !

Après Tony Parker, Villeurbanne s'apprêterait à accueillir un autre joueur français expatrié en NBA: Ronny Turiaf. Selon Le Progrès, le pivot des New York Knicks (28 ans, 2,08 m) aurait été convaincu par "TP" de le rejoindre à l'Asvel pendant la durée du lock-out. Il pourrait même débarquer dès mercredi ! Ce n'est pour l'instant qu'une rumeur mais elle fait déjà grand bruit. Ronny Turiaf, pivot des New York Knicks, pourrait rejoindre Tony Parker à Villeurbanne pendant la durée du lock-out en NBA. Les deux joueurs sont amis depuis plusieurs années et ont un passé glorieux en commun puisqu'ils ont remporté ensemble le championnat d'Europe juniors en 2000 avec l'équipe de France. Selon Le Progrès, l'intérieur martiniquais (28 ans, 2,08 m) devrait débarquer à l'Asvel dès mercredi prochain. "Je ne suis pas au courant", a assuré samedi le coach villeurbannais Pierre Vincent, en marge du match de ligue féminine de basket-ball entre Lyon et Bourges. Mais, même s'il l'avait été, il ne l'aurait sûrement pas dit... Il faut pourtant prendre cette information au sérieux dans la mesure où le quotidien régional avait annoncé, en plein coeur de l'Euro 2011 et malgré le ferme démenti de Tony Parker, que le meneur de jeu des Spurs allait s'engager avec l'Asvel et effectuer ses débuts contre Paris-Levallois. Turiaf invité de Parker sur RMC Si Ronny Turiaf débarque dans le Rhône, même si ça ne dure que trois mois, ce serait évidemment pour la Pro A un nouveau coup de projecteur. Et pour la Green Team un renfort de poids dans la raquette, là où elle a encore souffert ce week-end face au PL à l'Astroballe malgré la victoire (75-73). Reste à savoir dans quel état physique et à quelles conditions financières le pivot new-yorkais accepterait de porter le maillot vert. En août dernier, il avait dû faire une croix sur le championnat d'Europe avec les Bleus lors de la préparation en raison d'une fracture du quatrième métacarpien de la main gauche. Une blessure qui devait nécessiter quatre à six semaines d'arrêt. Mais l'ancien pensionnaire de l'université de Gonzaga, qui avait été drafté en 37e position par les Los Angeles Lakers en 2005, avait quand même tenu à faire le voyage en Lituanie avec le groupe de Vincent Collet, au moment où Tony Parker mûrissait sa décision. Ont-ils évoqué l'éventualité de jouer ensemble durant la compétition ? Toujours est-il que, selon Le Progrès, "TP" aurait fini par convaincre le natif de Fort-de-France, un temps annoncé en Pro B avec Boris Diaw à Bordeaux où il est actionnaire. Le vice-président villeurbannais l'évoquera peut-être lundi sur RMC dans son émission Le TP Show. Dont Ronny Turiaf sera l'invité.