Turiaf attend le feu vert

  • A
  • A
Turiaf attend le feu vert
Partagez sur :

Différé en raison d'un problème d'assurances, le transfert de Ronny Turiaf à l'Asvel est en très bonne voie, selon Le Progrès. Le pivot des New York Knicks, qui avait fait le déplacement à Cholet samedi soir, a confirmé avoir trouvé une solution. Il attend désormais le feu vert... de son agent, Mark Bartelstein.

Différé en raison d'un problème d'assurances, le transfert de Ronny Turiaf à l'Asvel est en très bonne voie, selon Le Progrès. Le pivot des New York Knicks, qui avait fait le déplacement à Cholet samedi soir, a confirmé avoir trouvé une solution. Il attend désormais le feu vert... de son agent, Mark Bartelstein. On avait craint vendredi, au moment où les négociations concernant le lock-out semblaient sur le point d'aboutir, que le match entre l'Asvel et Nancy se joue sans Tony Parker ni Nicolas Batum. Il se pourrait finalement qu'un troisième NBAer français soit sur le parquet, le week-end prochain à l'Astroballe, lors du choc de la cinquième journée de Pro A. Ronny Turiaf, dont le transfert à Villeurbanne avait été différé en raison d'un problème d'assurances, est effectivement sur le point de s'engager pour de bon avec la Green Team. "J'espère que Ronny, qui est à fond derrière nous, sera sur le terrain. En tout cas, nous travaillons dur pour cela ! Ce serait génial que son premier match soit contre Nancy", s'emballe déjà Tony Parker, meneur de jeu et vice-président du club rhodanien. Samedi soir, après la victoire obtenue à Cholet (79-70) grâce notamment à ses 19 points, 5 rebonds et 7 pâsses, "TP" n'était pas le seul à attirer tous les regards puisque le pivot des New York Knicks avait, lui aussi, effectué le déplacement. Cela faisait déjà plusieurs jours qu'il s'entraînait, seul, avec l'Asvel. En attendant de trouver une solution. Une patience qui a fini par payer puisqu'une assurance, celle de l'équipe de France, a accepté de couvrir l'intérieur martiniquais (28 ans, 2,08 m) pendant la durée du lock-out. Tout dépend maintenant de son agent, Mark Bartelstein, qui "veut que tout soit parfaitement rédigé" avant de laisser Ronny Turiaf faire ses premiers pas en championnat. "L'idée est de rejouer le plus vite possible mais je ne risquerai pas mon salaire tant que mon agent ne m'aura pas donné le feu vert, a-t-il déclaré dans Le Progrès, avant de se montrer rassurant sur son état physique, lui qui avait été blessé à la main gauche lors de la préparation de l'Euro 2011 avec les Bleus. Tout va pour le mieux, je me sens très bien ! J'ai juste très envie de jouer et d'apporter un plus à cette équipe. Et de clore ce dossier."