Tuilagi, comme un ouragan

  • A
  • A
Tuilagi, comme un ouragan
Partagez sur :

Pas le temps d'apprendre. Manu Tuilagi est bien trop fort pour que l'Angleterre se permette d'attendre... Titularisé par Martin Johnson pour le match de samedi face à l'Argentine - le premier de la Coupe du monde pour le XV de la Rose - le trois-quarts centre de Leicester a conquis sa place dans les 30 lors de la préparation. Ce n'était pas écrit d'avance, mais Tuilagi a simplement fait parler sa puissance.

Pas le temps d'apprendre. Manu Tuilagi est bien trop fort pour que l'Angleterre se permette d'attendre... Titularisé par Martin Johnson pour le match de samedi face à l'Argentine - le premier de la Coupe du monde pour le XV de la Rose - le trois-quarts centre de Leicester a conquis sa place dans les 30 lors de la préparation. Ce n'était pas écrit d'avance, mais Tuilagi a simplement fait parler sa puissance. Si la Rose doit s'appuyer sur un facteur X, ce sera sûrement Tuilagi. Au moment de commencer une grande compétition, une surprise de dernière minute est souvent de bon aloi. Du point de vue franco-français, un des derniers souvenirs de ce type a pour nom Franck Ribéry, lors du Mondial de foot 2006. Voire Sébastien Chabal en 2007, pour revenir à l'ovalie, mais pas tout à fait avec la même réussite. On ne jurerait pas que Manu Tuilagi s'en sorte mieux que notre grand barbu national, mais les perspectives sont quand même assez réjouissantes pour Martin Johnson, l'entraîneur des Three Lions qui a décidé de retenir son phénomène de trois-quarts centre dans sa liste. En lieu et place de Rikki Flutey, emporté par l'ouragan de son coéquipier de 1,85m et 115kg. Au côté de l'intouchable Mike Tindall, capitaine et membre de l'Ordre de l'Empire britannique, le Samoan d'origine est titularisé face à l'Argentine. Plutôt un bon signe, face à l'adversaire le plus compliqué du groupe avec l'Ecosse. Besoin d'une autre preuve ? Jonny Wilkinson l'a apportée, lui qui s'est montré dithyrambique envers la nouvelle perle du Royaume: "Il a tout pour devenir un modèle pour les jeunes joueurs. Il a la puissance, la vitesse mais aussi une incroyable vision du jeu, et sa concentration est fantastique." Le demi d'ouverture toulonnais a même osé la comparaison avec Sonny Bill Williams, son coéquipier au RCT, ou Jason Robinson. Wilkinson: "Il représente exactement ce dont nous avons besoin" A seulement 20 ans, l'histoire est belle pour Tuilagi. Après avoir suivi ses frères - tous les quatre internationaux samoans, pour leur part - en Angleterre dès l'âge de 13 ans, le beau bébé a commis l'imprudence de rentrer en Europe avec un visa valable seulement six mois. Ce malheureux épisode a eu lieu... l'année dernière, et le retour forcé aux Samoa n'est pas passé loin. Le XV de la Rose a failli passer à côté d'un phénomène, tout simplement. "Je tiens à souligner le plaisir, le vrai plaisir, que j'ai eu à jouer avec lui, surenchérit Wilkinson. J'ai senti l'excitation monter rien qu'à le regarder dans les yeux avant le match." Ce match dont parle le champion du monde 2003, c'est celui qui a révélé Tuilagi aux yeux de l'Angleterre, en préparation face au pays de Galles. Contre le XV du Poireau, le centre de Leicester - où il vient de finir sa première saison - a inscrit un essai pour sa première sélection, le 6 août dernier (victoire 23-19 des Anglais). Rebelote 15 jours plus tard, en Irlande, avec un nouvel essai et un autre succès à la clé (20-9). Pour Wilkinson, décidément tombé sous le charme, les Anglais ne peuvent pas se priver de Tuilagi. "C'est un gars qui aime jouer au rugby. Il représente exactement ce dont nous avons besoin. Il a un talent fou. Je n'ai pas été déçu." Moins défenseur que Hape, le joueur des Tigers a pour lui l'insouciance de la jeunesse. Et une puissance dévastatrice. Celle qui lui avait aussi valu cinq semaines de suspension en fin de saison dernière, après une volée de coups de poing adressée à Chris Ashton, l'ailier de Northampton. Samedi, ce dernier évoluera à sa droite. Comme quoi...