Tu étonnes, John !

  • A
  • A
Tu étonnes, John !
Partagez sur :

Belle performance ce vendredi de John Isner qui s'est qualifié pour sa première demi-finale dans un Masters 1000. Dans le tournoi de Paris-Bercy, le grand serveur américain a livré un très bon match pour écarter l'Espagnol David Ferrer en trois manches (6-3, 3-6, 6-3). Jo-Wilfried Tsonga, son adversaire samedi pour une place en finale, est prévenu: Isner est étonnant.

Belle performance ce vendredi de John Isner qui s'est qualifié pour sa première demi-finale dans un Masters 1000. Dans le tournoi de Paris-Bercy, le grand serveur américain a livré un très bon match pour écarter l'Espagnol David Ferrer en trois manches (6-3, 3-6, 6-3). Jo-Wilfried Tsonga, son adversaire samedi pour une place en finale, est prévenu: Isner est étonnant. Un grand serveur, avec un jeu de fond de court parfois limité, face à un mur qui renvoie toutes les balles, en plus sur une surface relativement lente, l'opposition entre John Isner et David Ferrer, en quarts de finale du Masters 1000 de Paris-Bercy, semblait déséquilibrée sur le papier. Mais en produisant un tennis audacieux et agressif, l'Américain, 25e joueur mondial, a fait plier l'Espagnol, cinquième du classement ATP et déjà qualifié pour le Masters de Londres (6-3, 3-6, 6-3). Isner disputera samedi la première demi-finale de sa carrière dans cette catégorie de tournois et ce sera face à Jo-Wilfried Tsonga, au repos ce vendredi après le forfait de Novak Djokovic. Déjà costaud pour sortir Stanislas Wawrinka au premier tour (6-7, 7-5, 7-5), l'Américain a tracé sa route jusqu'en quarts en sortant sans difficulté Igor Kunitsyn (6-4, 6-4) puis Feliciano Lopez (6-4, 6-2). Et il semblait déjà surpris d'atteindre ce stade de la compétition: "Je ne savais pas à quoi m'attendre en arrivant dans ce tournoi. C'était déjà mon premier quart en Masters 1000, maintenant c'est ma première demie", a-t-il réagi après son match face à Ferrer devant la caméra d'Orange Sport. Avant d'avoir un petit mot pour Tsonga: "Je vais avoir beaucoup de travail à faire. J'ai un gros service, mais il a lui aussi un gros service." Cette place dans le dernier carré du dernier tournoi de la saison récompense en tout cas sa meilleure année sur le circuit ATP, marquée par un récent quart de finale à l'US Open et deux titres décrochés à Newport et Winston-Salem (contre Julien Benneteau en finale). Décomplexé, Isner a joué son va-tout contre Ferrer en se montrant étonnamment régulier et perforant en fond de court, avec notamment ses coups droits décroisés, et en saisissant chaque occasion, comme les deux breaks réalisés dans les premier et troisième sets. Quand il est confiance, l'Américain est difficile à manoeuvrer. Tsonga, qui n'aime pas vraiment les gros serveurs, en sait quelque chose pour avoir perdu leur seule confrontation à Washington il y a deux ans.