Tsonga se rapproche du Masters

  • A
  • A
Tsonga se rapproche du Masters
@ REUTERS
Partagez sur :

TENNIS - En remportant le Tournoi de Vienne, le Français a fait un nouveau pas vers le Masters.

Peu importe la victoire, le geste est toujours le même. Les deux pouces pointés vers lui et quelques petits tours sur lui-même pour communier avec le public. En battant en finale du Tournoi de Vienne l’Argentin Juan Martin Del Potro (6-7, 6-3, 6-4), Jo-Wilfried Tsonga a affiché un large sourire. Une "banane" totalement compréhensive puisque le Français est tout près de se qualifier pour le Masters de Londres. 

Trois ans plus tard

Grâce à ce titre, le septième de sa carrière, Tsonga, occupe désormais la septième place à la Race, le classement déterminant les meilleurs joueurs de la saison. Une place qui le positionne pour l’instant parmi les huit chanceux qui iront à Londres disputer le tournoi le plus prestigieux de la saison, du 20 au 27 novembre. 

Rien n’est définitif puisqu’il reste encore le Tournoi de Valence la semaine prochaine et le Masters de Bercy le 7 novembre mais le n°1 Français n’aura pas volé sa place s’il est présent à Londres dans trois semaines. Depuis quelques mois, "Jo" enchaîne les bonnes performances. Après avoir remporté le Tournoi de Metz en septembre, il a été en finale à Rotterdam et bien figuré à Pékin. 

Belle bagarre contre un revenant

Avant le début de la semaine, Tsonga savait à quoi s'en tenir : "ce tournoi était assez particulier et difficile pour moi car je ne pouvais espérer gagner des points pour le Masters que si j'empochais le titre". Après plus de deux heures de bataille contre un excellent Del Potro, c’est chose faite. 

En s’appuyant comme souvent sur un très bon service (25 aces) et un jeu très offensif, Tsonga s’est bien remis de la perte du premier set. Mais son adversaire du jour, Juan Martin Del Potro, n’a rien lâché. Revenu à son meilleur niveau depuis deux mois, l’Argentin a usé Tsonga jusqu’à la fin.

Avec ce nouveau succès, il a creusé l'écart sur ses poursuivants, l'Espagnol Nicolas Almagro (9e, non-engagé cette semaine) et le Serbe Janko Tipsarevic (10e, défaite en finale à Saint-Pétersbourg). Trois ans après sa seule participation au Masters, Jo-Wilfried Tsonga est tout près de retrouver le haut du gratin à Londres.