Tsonga se met au vert

  • A
  • A
Tsonga se met au vert
Partagez sur :

Jo-Wilfried Tsonga n'a pas traîné pour son entrée en lice au Queen's. Le Manceau n'a mis que 47 minutes pour battre l'Allemand Berrer (6-0, 6-1). Ça passe également pour Michaël Llodra, tombeur de Julien Benneteau (6-4, 7-5), et pour Adrian Mannarino face à Ernests Gulbis (6-3, 6-3). Nicolas Mahut a été éliminé. A Birmingham, Aravane Rezaï est passée, Caroline Garcia a calé.

Jo-Wilfried Tsonga n'a pas traîné pour son entrée en lice au Queen's. Le Manceau n'a mis que 47 minutes pour battre l'Allemand Berrer (6-0, 6-1). Ça passe également pour Michaël Llodra, tombeur de Julien Benneteau (6-4, 7-5), et pour Adrian Mannarino face à Ernests Gulbis (6-3, 6-3). Nicolas Mahut a été éliminé. A Birmingham, Aravane Rezaï est passée, Caroline Garcia a calé. La terre battue, c'est terminé. Place désormais au gazon avec en point de mire Wimbledon qui débute le 20 juin à Londres. A peine les dernières balles échangées à Roland-Garros, le tournoi du Queen's a ouvert la préparation pour la troisième levée du Grand Chelem. Et Jo-Wilfried Tsonga a parfaitement négocié la transition. On l'avait quitté la mine déconfite après sa défaite en cinq manches face à Stanislas Wawrinka à Paris il y a dix jours, on l'a retrouvé tout sourire ce mardi dans le décor cosy du Queen's Club. Non pas parce que Wawrinka a pris bêtement la porte contre le modeste James Ward, mais parce qu'il s'est offert une promenade de santé contre l'Allemand Michael Berrer, balayé en deux petits sets (6-0, 6-1), le tout en 47 minutes. Pour la confiance, c'est parfait, mais cette victoire n'a pas grande signification. Le Manceau en saura sans doute plus après son prochain tour contre Michaël Llodra. Le Parisien, qui s'est défait de Julien Benneteau en deux manches (6-4, 7-5), dispose d'un jeu idéal pour le gazon que Tsonga devra manoeuvrer pour avancer dans le tableau et atteindre les quarts de finale où pourrait l'attendre un certain Rafael Nadal. Toujours dans le clan tricolore, Adrian Mannarino a tranquillement dominé Ernests Gulbis (6-3, 6-3) et affrontera lui aussi un Français, Gilles Simon, exempté de premier tour en sa qualité de tête de série n°6. Pour Nicolas Mahut, ancien finaliste du Queen's en 2007, c'est en revanche terminé après sa défaite sèche contre Fernando Verdasco (6-2, 6-3). Un peu plus au Nord, à Birmingham, les Françaises ont connu des fortunes diverses. Caroline Garcia, révélation des Internationaux de France du haut de ses 17 ans après avoir entrevu la victoire contre Maria Sharapova, a fait long feu. Opposée à la Britannique Naomi Broady, issue des qualifications, la jeune espoir du tennis féminin tricolore a lâché prise en trois manches (6-2, 6-7, 6-4). Place maintenant aux qualifications pour Wimbledon. De son côté, Aravane Rezaï a profité de l'abandon d'Olga Govortsova après le gain du premier set (7-5 Ab.) pour se hisser en huitièmes de finale. Il s'agit seulement de sa deuxième victoire en trois mois sur le circuit.