Tsonga revient fort

  • A
  • A
Tsonga revient fort
Partagez sur :

Pour son deuxième tournoi de rentrée, après trois mois d'inactivité, Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié mercredi pour les huitièmes de finale à Shanghai en disposant de Sam Querrey (7-6, 6-1). Le Manceau aura une belle carte à jouer au prochain tour contre Florian Mayer. Autres Français au troisième tour du Masters 1000: Jérémy Chardy, qui défiera Andy Murray, et surtout Richard Gasquet qui, après avoir battu Ernests Gulbis le matin, a eu raison de Gaël Monfils en soirée (6-4, 3-6, 6-4).

Pour son deuxième tournoi de rentrée, après trois mois d'inactivité en raison d'une blessure au genou, Jo-Wilfried Tsonga s'est qualifié mercredi pour les huitièmes de finale à Shanghai en disposant de Sam Querrey (7-6, 6-1). Le Manceau aura une belle carte à jouer au prochain tour contre Florian Mayer. Autres Français au troisième tour du Masters 1000: Jérémy Chardy, qui défiera Andy Murray, et surtout Richard Gasquet qui, après avoir battu Ernests Gulbis le matin, a eu raison de Gaël Monfils en soirée (6-4, 3-6, 6-4). Il y a de la joie côté français à Shanghai. Trois représentants tricolores seront présents sur les courts de l'avant-dernier Masters 1000 de la saison jeudi avec comme objectif de rallier les quarts de finale. Jo-Wilfried Tsonga, Richard Gasquet et Jérémy Chardy ont tous des raisons de savourer ce qui leur arrive. Le premier est en train de réussir son retour après trois mois d'absence, le deuxième a réussi la performance - et c'en est une pour lui - de jouer et gagner deux matches le même jour, enfin le troisième se rapproche de la régularité qui lui fait encore défaut à 23 ans. Honneur au n°1 français. Tsonga, battu pour son match de rentrée la semaine passée à Tokyo, vient de glaner ses deux premières victoires depuis Wimbledon où il avait contracté une blessure au genou le 30 juin dernier. Après Feliciano Lopez, c'est Sam Querrey qui a fait les frais du retour aux affaires du Manceau bien décidé à finir la saison en flèche. Avec des objectifs tels que Paris-Bercy et la finale de Coupe Davis, "Jo" a un appétit énorme et l'a démontré face à Querrey. Après une première manche qu'il a failli laisser échapper après avoir servi pour son gain à 5-4, Tsonga a fini par l'empocher sur sa quatrième balle de set dans le tie-break (7-6 [7]). La suite ne fut qu'une formalité pour lui, bien aidé en cela il est vrai par l'Américain (6-1). Encore dans la course pour le Masters de Londres, malgré sa longue coupure de l'été, le Sarthois aura une belle carte à jouer au prochain tour où il retrouvera Florian Mayer. Les portes des quarts de finale lui sont entrouvertes. Gasquet, quelle journée ! On ne peut pas en dire autant de Richard Gasquet puisque le Biterrois croisera demain le fer avec l'un des hommes en forme, Novak Djokovic. Mais avant de penser à un match aux saveurs de finale de Coupe Davis - bien que rien ne dise que l'Héraultais sera retenu pour l'événement - "Richie" mérite les félicitations pour sa journée. Contraint de jouer premier et deuxième tours ce mercredi en raison des nombreux reports causés par la pluie hier, le Biterrois a d'abord puni Ernests Gulbis le matin tout en en gardant sous la pédale (6-1, 6-4) avant de revenir à égalité dans ses confrontations avec Gaël Monfils quelques heures plus tard (6-4, 3-6, 6-4). Comme lui, Monfils avait déjà joué en matinée, pour se défaire de Benjamin Becker (6-1, 7-5), mais le Parisien ne s'est pas montré assez réaliste pour ne pas être rattrapé à 3-3 dans ses duels avec son pote. A l'inverse, Gasquet, avec 100% de balles de break converties (3 sur 3, contre 3 sur 10 pour son compatriote), a parfaitement serré le jeu dans les moments clés. Le voilà au pied d'un grand rendez-vous, exactement de ceux dont il a besoin pour franchir un nouveau palier dans sa «deuxième carrière». Jérémy Chardy n'a lui pas eu à faire d'heures supplémentaires mercredi mais a confirmé ses bonnes dispositions du moment. Après avoir rendu fou Marcos Baghdatis lors de son entrée en matière, le Palois est venu à bout du Russe Alexandr Dolgopolov et de son jeu tout en douceur (6-1, 5-7, 6-2). Pas assez régulier cette année, le protégé de Frédéric Fontang expliquait la semaine dernière à Tokyo qu'il voulait se montrer capable désormais de jouer son meilleur tennis face aux premiers mondiaux, chose qu'il n'a que très rarement réussie depuis son arrivée chez les professionnels. Sorti avec les honneurs par Andy Roddick au deuxième tour dans la capitale japonaise, Chardy aura une nouvelle occasion de se tester demain devant Andy Murray.