Tsonga réussit son entrée

  • A
  • A
Tsonga réussit son entrée
Partagez sur :

Tenant du titre, Jo-Wilfried Tsonga ne s'est pas manqué pour son entrée en lice dans le Masters 1000 de Paris-Bercy, mardi. Le Manceau a en effet disposé de l'Espagnol Albert Montanes en deux sets (6-1, 7-5), et affrontera en huitièmes de finale Gilles Simon vainqueur d'Ivan Ljubicic.

Tenant du titre, Jo-Wilfried Tsonga ne s'est pas manqué pour son entrée en lice dans le Masters 1000 de Paris-Bercy, mardi. Le Manceau a en effet disposé de l'Espagnol Albert Montanes en deux sets (6-1, 7-5), et affrontera en huitièmes de finale Gilles Simon vainqueur d'Ivan Ljubicic.De retour sur le court de ses exploits, Jo-Wilfried Tsonga a parfaitement lancé ce mardi la défense de son titre au Masters 1000 de Paris-Bercy. Pour son entrée en lice, le Manceau s'est débarrassé de l'Espagnol Albert Montanes, dominé en deux manches (6-1, 7-5). Si le Masters de Londres parait encore bien loin, "Jo" s'en est un tout petit peu rapproché. Mais la route reste encore longue. S'il veut s'inviter au rendez-vous des maîtres (du 22 au 29 novembre), Tsonga doit tout simplement remporter le tournoi, la victoire de Verdasco contre Seppi l'y oblige. Un scenario en tout point identique à celui de l'année passée. Alors, bis repetita ?Pour l'heure, le protégé d'Eric Winogradsky doit franchir les tours, un à un. Voilà en tout cas une entrée en matière rondement menée. Deux aces et deux services gagnants lors du jeu inaugural, un seul point lâché au cours de ses trois premiers jeux de service, 100% de réussite sur les balles de break, on a vu pire comme entame de match. Dans la première manche, Tsonga étouffait Montanes du fond du court, l'Espagnol devant se contenter d'un simple rôle de faire-valoir. Et en seulement 22 minutes, le set était déjà plié sur un nouvel ace du Manceau (6-1), le cinquième depuis le début du match (12 au total). L'impression de puissance dégagée par le n°1 français laissait alors augurer d'un match tranquille.Aucune balle de break à défendreSans doute émoussé après sa rude bataille de la veille contre Victor Hanescu, conclue au jeu décisif de la dernière manche, Montanes ne parvenait jamais à perturber la marche en avant du Français. En danger sur chacune de ses mises en jeu, le Barcelonais ne devait sa survie dans la rencontre qu'aux quelques cadeaux grassement donnés par son adversaire. Mais il s'accrochait, trouvant petit à petit la cadence pour faire jeu égal dans l'échange avec Tsonga. Jusqu'à 5-5... Moment choisi par le tenant du titre pour accélérer, notamment sur deux revers long de ligne imparables, avant que Montanes ne lui offre le break sur une double faute. Sur un ultime coup droit claqué, "Jo" pouvait alors recevoir l'ovation de Bercy (7-5).Quelques jours après son abandon contre Youzhny à Valence en raison d'un poignet gauche douloureux, Tsonga a balayé les doutes sur son état de forme physique. Si son service fonctionne aussi bien dans les jours à venir (il n'a eu aucune balle de break à défendre), le Manceau devrait être difficile à arrêter. Jamais aussi bien que lorsqu'il est dos au mur, le n°1 français a les arguments pour réaliser un nouvel exploit et une performance inédite puisqu'aucun vainqueur à Bercy n'est parvenu à garder son titre l'année suivante. Alors, bis repetita ?