Tsonga retrouve l'appétit

  • A
  • A
Tsonga retrouve l'appétit
@ Reuters
Partagez sur :

OPEN D'AUSTRALIE - Le Français a battu Andreas Seppi. Alizé Cornet rejoint aussi le 3e tour.

Trois Français au troisième tour. L'élite du tennis français masculin est au rendez-vous. Après les qualifications de Richard Gasquet et Gaël Monfils et l'élimination avec les honneurs de Gilles Simon face à Roger Federer, le dernier des quatre Mousquetaires, Jo-Wilfried Tsonga, a décroché son billet pour le troisième tour. Poussif face à l'Allemand Philipp Petzschner, contre lequel il avait dû batailler cinq sets, le Manceau a cette fois terminé le travail en trois manches face à l'Italien Andreas Seppi, non sans mal (6-3, 7-6[1], 7-6[5]). Au prochain tour, le n°2 français retrouvera l'Ukrainien Alexandr Dolgopolov, un adversaire qu'il avait battu 10-8 au cinquième set lors du dernier Wimbledon... "C'est un joueur assez attractif, rigolo jusqu'au moment où tu te retrouves en face de lui", dit de lui Tsonga.

Llodra, c'est pas encore ça. Michaël Llodra, qui disputait son premier tournoi de l'année, a été sorti dès le deuxième tour par un jeune joueur issu des qualifications. Milos Raonic, Canadien de 20 ans d'origine monténégrine classé 152e à l'ATP, a pris le dessus sur le serveur-volleyeur français en trois sets secs (7-6[3], 6-3, 7-6[4]). Plutôt que d'évoquer ses limites du moment, le 24e joueur mondial a préféré souligner les mérites de son adversaire : "je suis tombé tout simplement contre un joueur plus fort que moi aujourd'hui. Il a été impressionnant au service et dans ses enchaînements aussi. Car derrière sa première balle, il n'est pas manchot non plus, il a des bons coups du fond de court", a confié le Parisien. A lire : Tsonga avance, Llodra chute

Nadal version bulldozer. 6-2, 6-1, 6-1. Le qualifié américain Ryan Sweeting a compris sa douleur, jeudi, dans la Rod Laver Arena. Le 116e joueur mondial a été atomisé par Rafael Nadal en 1h48' de jeu. La promenade de santé devrait se poursuivre au prochain tour pour le n°1 mondial, qui n'a perdu que quatre jeux depuis le début du tournoi et qui affrontera à nouveau un qualifié, l'Australien Bernard Tomic, 18 ans et 199e à l'ATP.

Alizé Cornet, à l'Open d'Australie (930x620)

© Reuters

Cornet a rendez-vous avec Clijsters. Alizé Cornet est la dernière rescapée française dans le tableau féminin. La Niçoise a pris le meilleur sur l'Espagnole Maria Jose Martinez Sanchez (n°26), il est vrai plus à l'aise sur terre battue que sur surface rapide. Cornet n'avait plus atteint un troisième tour en Grand Chelem depuis deux ans (Australie 2009) et aura le redoutable privilège d'affronter la Belge Kim Clijsters, qui n'a concédé que quatre jeux en deux matches jusque-là, soit un jeu par set en moyenne...

Caroline, la fin de l'aventure. La belle histoire australienne de Caroline Garcia a pris fin jeudi. La native de Saint-Germain-en-Laye, vainqueur de son premier match en Grand Chelem mardi, a été sortie au deuxième tour par la Japonaise Ayumi Morita (6-4, 6-4), classée plus de 200 places au-dessus d'elle au classement WTA. A seulement 17 ans, la tricolore, qui avait bénéficié d'une invitation pour intégrer le grand tableau, aura au moins connu le bonheur d'une première victoire en Grand Chelem.