Tsonga ne fait pas de détail

  • A
  • A
Tsonga ne fait pas de détail
Partagez sur :

TENNIS: Jo-Wilfried Tsonga a dominé l'Américain Taylor Dent ce jeudi dans le cadre du deuxième tour de l'Open d'Australie.

Jo-Wilfried Tsonga poursuit sa route dans cet Open d'Australie. Le Français s'est imposé sans souci en trois sets ce jeudi face à l'Américain, Taylor Dent.La Marseillaise avant même les premiers échanges: Jo-Wilfried Tsonga était déjà en territoire conquis dans une Hisense Arena qu'il affectionne tout particulièrement. Et quand les quelques supporters français présents ont entonné un Aux armes..., il s'est senti comme chez lui pour ce deuxième tour de l'Open d'Australie. Rien ne pouvait lui arriver. Même les 225 km/h en première balle de Taylor Dent ne l'ont pas effrayé. C'est d'ailleurs lui qui a remporté la bataille des aces (12 contre 4). Dès le premier point, sur lequel il a dévoré le court en s'avançant trois mètres devant sa ligne, le Tricolore a annoncé la couleur: l'Américain n'allait y voir que du jaune. Le jaune flashy du maillot du Manceau, aux quatre coins du terrain, et celui des puissantes balles qui lui ont filé sous le nez (6-4, 6-3, 6-3). "Il fallait être agressif et prendre l'avantage dans l'échange, a-t-il commenté après coup au micro de Canal+ Sport. "J'ai bien réussi à le faire dès le début, je suis bien rentré dans le match."L'attitude très offensive de Tsonga lui a permis de prendre de court Dent qui, asphyxié par la précision des coups de la tête de série n°10, a dû concéder sa mise en jeu dès l'entame du premier set (2-0). Un retard qu'il n'a pas pu rattraper ensuite (6-4), lui dont les meilleures sorties en Grand Chelem se sont soldées par deux huitièmes de finale, à l'US Open en 2003 et à Wimbledon deux ans plus tard. Mais la qualité de service et le faux rythme imprimé par l'Américain, moins inquiété dans la deuxième set, lui ont permis de refaire surface et d'enquiquiner le Français. Tsonga: "Je vais encore prendre beaucoup de plaisir contre Haas"Du moins jusqu'au fameux septième jeu de la manche, que le Tricolore a remporté sur sa première balle de break du set en obligeant son opposant, monté à la volée, à trouver un angle osé, et pour le coup trop croisé (4-3). Comme dans l'acte précédent, Tsonga n'a pas tremblé une fois devant au score. Il a même signé un deuxième break d'affilée pour conclure la manche (6-3), avant d'entamer la suivante, qui sera en fin de compte la dernière, sur un jeu de service accroché mais gagné. Après avoir de nouveau pris le service de l'Américain (3-1), le Manceau s'est fait une légère frayeur en laissant Dent revenir à trois jeux à deux. Mais Tsonga a tout de suite repris le dessus pour finalement mettre un terme aux débats sur un ace après 1h41' de jeu. "Je me suis fait débreaker, c'est une petite chute. Mais, j'espère régler tout ça pour le prochain match, a-t-il conclu, lui qui affrontera au troisième tour un Tommy Haas poussif devant Janko Tipsarevic (4-6, 6-4, 6-3, 1-6, 6-3). Ça va être assez dur contre lui, ça va être sur un gros court, mais je vais encore prendre beaucoup de plaisir." Tant qu'il y ajoute la manière, le Manceau peut en profiter autant qu'il le souhaite. Personne en France ne lui en voudra.