Tsonga-Nadal, comme une finale

  • A
  • A
Tsonga-Nadal, comme une finale
Partagez sur :

Vainqueurs de Fish et vaincus par Federer, Jo-Wilfried Tsonga et Rafael Nadal s'affrontent ce jeudi à Londres avec comme enjeu une place en demi-finales du Masters. Entre un Français en forme et un Espagnol en manque de sensations, "Jo" ferait presque figure de favori pour ce match décisif. Ce serait peut-être oublier un peu vite l'expérience du n°2 mondial et leur histoire commune.

Vainqueurs de Fish et vaincus par Federer, Jo-Wilfried Tsonga et Rafael Nadal s'affrontent ce jeudi à Londres avec comme enjeu une place en demi-finales du Masters. Entre un Français en forme et un Espagnol en manque de sensations, "Jo" ferait presque figure de favori pour ce match décisif. Ce serait peut-être oublier un peu vite l'expérience du n°2 mondial et leur histoire commune. Moins forts que Roger Federer mais meilleurs que Mardy Fish, Jo-Wilfried Tsonga et Rafael Nadal se retrouvent jeudi avec le même bilan au moment de se livrer un duel décisif en vue des demi-finales du Masters. Le Français a certes été plus résistant que l'Espagnol face au Suisse (défaite en trois sets et non en deux) et plus dominateur contre l'Américain (victoire en deux sets et non en trois), mais tous ces calculs ne compteront plus au moment d'entrer sur le court de l'O2 Arena puisque seul le vainqueur sortira du groupe B en compagnie de Federer. Pour ne pas être en vacances ce soir, Tsonga sait donc ce qu'il lui reste à faire. Battre un "Rafa" en petite forme si l'on s'en tient à ce qu'il a montré jusque-là, même si le Sarthois refuse d'enterrer son adversaire. "Je le vois et il n'a pas l'air d'être à l'agonie, déclarait-il au lendemain de la victoire de l'Espagnol sur Fish. Il s'entraîne, il transpire comme un fou donc je me dis qu'il doit quand même être en forme." Ne comptez donc pas sur le Français pour prendre de haut son adversaire, quand bien même ses récentes prestations poussent à en faire le favori de cette alléchante affiche. Nadal: "Ce n'est pas le moment de m'effondrer" Pour commencer, "Jo" sait très bien qu'il n'a battu Nadal qu'à deux reprises en huit confrontations. Et si l'indoor est la surface la plus difficile à apprivoiser pour l'Espagnol, c'est bien lui qui mène 2-0 face au Tricolore dans ces conditions de jeu. Pour autant, comme le confirme Tsonga, c'est bien dans cet environnement qu'il a le plus de chances de croquer le Majorquin. "La dernière fois que je l'ai joué (défaite 6-0, 6-2, 6-4 en demi-finale de la Coupe Davis sur terre battue, ndlr), ça avait vraiment été difficile. Mais là je pense avoir mes chances. En indoor, il a tendance à jouer comme dehors, c'est à dire qu'il recule de temps en temps." Vrai, à condition de lui rentrer dedans, chose qu'est tout à fait capable de faire le n°1 français derrière sa grosse première balle et son lourd coup droit. Et Nadal dans tout ça ? Abattu le taureau de Manacor après sa cuisante raclée face à Federer ? "Ce n'est pas le moment de m'effondrer, expliquait-il sur le site de l'ATP quelques instants après n'avoir inscrit que trois jeux face à son meilleur ennemi. C'est le moment de continuer à me battre. Je suis toujours dans le tournoi. J'ai toujours une chance de me qualifier pour les demi-finales parce que si je gagne mon prochain match j'y serai." Et pour ce match couperet, le finaliste du Masters 2010 pourrait bien tirer profit d'une expérience largement supérieure à celle de Tsonga dans les grands rendez-vous. Mais rien ne dit que cela sera suffisant.