Tsonga n'est pas un pékin moyen

  • A
  • A
Tsonga n'est pas un pékin moyen
Partagez sur :

Récemment titré à Metz, Jo-Wilfried Tsonga a poursuivi sa série victorieuse en battant Grigor Dimitrov (7-6, 7-5) ce mardi pour son entrée en lice à Pékin. Gilles Simon s'est quant à lui incliné face à Marcel Granollers (6-3, 6-1). Chez les dames, Marion Bartoli et Virginie Razzano ont rejoint les huitièmes de finale, en sortant respectivement Christina McHale (6-2, 6-1) et Roberta Vinci (7-6, 6-0).

Récemment titré à Metz, Jo-Wilfried Tsonga a poursuivi sa série victorieuse en battant Grigor Dimitrov (7-6, 7-5) ce mardi pour son entrée en lice à Pékin. Gilles Simon s'est quant à lui incliné face à Marcel Granollers (6-3, 6-1). Chez les dames, Marion Bartoli et Virginie Razzano ont rejoint les huitièmes de finale, en sortant respectivement Christina McHale (6-2, 6-1) et Roberta Vinci (7-6, 6-0). Au lendemain du forfait de Gaël Monfils et de l'élimination de Michaël Llodra, la journée a été plus fructueuse pour les joueurs français ce mardi à Pékin. Vainqueur à Metz il y a dix jours, son premier titre de la saison, Jo-Wilfried Tsonga reprenait le chemin des courts dans la capitale chinoise avec un premier tour corsé contre Grigor Dimitrov. Le Bulgare de 20 ans, 70e mondial mais au bras d'un futur top 10, avait proposé une sérieuse opposition au Manceau au deuxième tour de Wimbledon l'été dernier, pour l'un des plus beaux matches de la quinzaine londonienne. Il l'a encore inquiété puisque Tsonga s'en est sorti après deux manches serrées (7-6, 7-5). Sa prochaine rencontre s'annonce beaucoup plus aisée, avec de l'autre côté du filet le Chinois Ze Zhang, modeste 389e joueur mondial et invité par les organisateurs. En quarts de finale, le n°1 tricolore ne retrouvera pas Gilles Simon, demi-finaliste la semaine passée à Bangkok (battu par Andy Murray). Le Niçois a chuté face Marcel Granollers (6-3, 6-1). Dans la partie basse du tableau, toutes les têtes de série ont disparu. Après le retrait de Monfils et la défaite de Roddick (n°6), Nicolas Almagro (n°4) a chuté devant le Russe Mikhail Youzhny (6-3, 6-2). John Isner (n°7), lui, ne s'est pas présenté sur le court face à Ivan Ljubicic. Le Croate a retrouvé Teymuraz Gabashvili, repêché après sa défaite au dernier tour des qualifications. Toujours à Pékin, mais dans le tableau dames, Marion Bartoli et Virginie Razzano ont rejoint les huitièmes de finale. Après avoir lutté pendant 2h30 dimanche pour écarter Benesova (3-6, 6-4, 7-5), la n°10 mondiale a divisé par deux son temps sur le court pour dominer l'Américaine Christina McHale (6-2, 6-1). Toujours en course pour jouer le Masters à Istanbul, elle affrontera une concurrente directe, Andrea Petkovic, tombeuse de Suarez Navarro (6-4, 6-4). Belle performance à mettre au crédit de Razzano, tombeuse de l'Italienne Roberta Vinci (7-6, 6-0), 20e joueuse mondiale, après avoir battu Gisela Dulko au premier tour. La Dijonnaise, issue des qualifications, est sur une série en cours de quatre victoires d'affilée, ce qui ne lui était plus arrivé depuis Sydney en début de saison.