Tsonga: "Je peux battre n'importe qui"

  • A
  • A
Tsonga: "Je peux battre n'importe qui"
Partagez sur :

Désormais avec une victoire et une défaite dans ce Masters, grâce à son succès décroché mardi à Londres face à Mardy Fish (7-6, 6-1), Jo-Wilfried Tsonga est complètement relancé. Le Français se dit satisfait du jeu qu'il produit même s'il estime manquer encore d'un peu de confiance pour jouer son meilleur tennis. Et il se délecte de retrouver Rafael Nadal jeudi dans un match décisif pour la qualification.

Désormais avec une victoire et une défaite dans ce Masters, grâce à son succès décroché mardi à Londres face à Mardy Fish (7-6, 6-1), Jo-Wilfried Tsonga est complètement relancé. Le Français se dit satisfait du jeu qu'il produit même s'il estime manquer encore d'un peu de confiance pour jouer son meilleur tennis. Et il se délecte de retrouver Rafael Nadal jeudi dans un match décisif pour la qualification. Jo-Wilfried, le contrat est rempli aujourd'hui. Comment vous êtes-vous senti sur le court ? C'est vraiment bon de gagner pour la première fois ici. Cela me donne confiance en moi car cela me permet de jouer un autre match ou j'aurai la possibilité de me qualifier pour les demi-finales. C'est vrai que ça me permet d'atténuer un peu la déception de ma défaite contre Federer. Après, pas complètement non plus parce que j'espère que ce match contre Federer me restera dans la tête. J'étais bien, je me sentais bien et je n'ai pas donné le match que je voulais produire face à lui. J'étais déçu. Le fait de gagner aujourd'hui ça me fait du bien tout simplement parce que je reste dans la course et parce que j'ai fait des bonnes choses sur le terrain. J'espère juste qu'au prochain match, j'effacerai les petits défauts et que je ferai un match plein du début à la fin. Vous étiez déçu de votre entame de match contre Federer. Vous êtes vous entraîné plus longuement avant celui contre Fish aujourd'hui ? Je suis allé joué juste avant d'entrer sur le terrain. C'était la seule solution étant donné qu'en faisant des sprints pendant 25 minutes, ça n'avait servi à rien. Donc je me suis dit que j'allais jouer un petit quart d'heure avant d'entrer en jeu. Physiquement, j'étais bien chaud dès le début et ça m'a permis de lui mettre la pression sur ses jeux de service. Vous sentez-vous bien dans votre tennis ? Je sais que je joue bien parce que sur les dernières semaines, je suis l'un des joueurs qui a le mieux joué. Dire que je joue mal, ça serait une hérésie. Je joue bien parce que je bats des joueurs solides mais il manque la petite touche de confiance, un petit quelque chose qui fait qu'au lieu de bien jouer six points sur dix, j'en joue huit sur dix au top. C'est ça qui me ferait décoller. Mais quand je suis bien agressif, que je mets la pression sur mes adversaires, je peux battre n'importe qui. "Ce match contre Nadal va être excitant, c'est le money-time" Avez-vous commencé à faire des calculs dans votre tête en vue de la qualification pour les demies ? Honnêtement, en rentrant aux vestiaires, Morgan (Menahem, son agent) m'a dit : «qui veux-tu voir gagner ce soir entre Rafa et Roger? » et je lui ai répondu que je préférais voir Roger l'emporter. Ça permettrait de tout remettre à plat et de jouer un match pour la qualif' jeudi. Comment voyez-vous votre match contre Nadal ? Je n'ai pas vu son match contre Fish dimanche. Ce soir, j'espère pouvoir regarder son match contre Federer. La dernière fois que je l'ai joué (défaite 6-0, 6-2, 6-4 en demi-finale de la Coupe Davis sur terre battue, ndlr), ça avait vraiment été difficile. Mais je pense avoir mes chances jeudi. En indoor, il a tendance à jouer comme dehors, c'est à dire qu'il recule de temps en temps. Il est un peu moins en confiance donc il a tendance à reculer pas mal. Sur terre battue, ça lui laisse plus de temps donc ça ne change pas grand chose mais sur dur, ça laisse la possibilité à son adversaire de jouer dans le court, d'avancer. Comme la balle rebondit beaucoup moins, il a aussi plus de difficultés à imprimer son lift. Sur terre, s'il te repousse tu ne peux pas faire grand chose, alors que sur dur, on peut s'appuyer sur sa balle et trouver des angles. Ce match contre Nadal va être excitant, c'est le money-time. Un match en deux sets avec une deuxième manche rapide aujourd'hui, c'est bon signe au niveau physique pour la suite ? C'est sûr que moins je passe de temps sur le terrain, mieux c'est, surtout quand je gagne. C'est important d'arriver sur ce genre de matches avec le plus de fraîcheur possible. Quand on est frais, c'est déjà très difficile contre lui alors quand on est fatigué, c'est presque mission impossible. Là j'ai un jour de repos donc même si j'avais joué trois sets aujourd'hui, je pense que j'aurais été largement prêt dans deux jours. Nadal n'est pas apparu au mieux physiquement contre Fish dimanche... Chacun sa façon d'interpréter les choses. Moi je peux avoir mal au doigt et dire que j'ai une double fracture alors que j'ai pas grand-chose. Si je disais tous les jours toutes les douleurs que j'ai... Après je ne sais pas exactement ce qu'il a. Je le vois et il n'a pas l'air d'être à l'agonie. Il s'entraîne, il transpire comme un fou donc je me dis qu'il doit quand même être en forme. D'ailleurs quand on joue trois heures, c'est qu'on l'est. Moi, quand je suis malade, je reste dans mon lit et je ne vais pas sur le terrain. Je l'ai fait une fois à Dubaï contre Ljubicic (en 2010) et je l'ai regretté.