Tsonga: "J'essuie une tempête"

  • A
  • A
Tsonga: "J'essuie une tempête"
Partagez sur :

Eliminé, mardi, par Ivan Ljubicic (7-6, 6-4) au deuxième tour du tournoi de Monte-Carlo, Jo-Wilfried Tsonga regrettait d'avoir manqué trop d'occasions aux moments clés. Le Manceau, qui explique que le fait d'être venu sans entraîneur sur le Rocher n'a pas eu de conséquences, attend désormais des jours meilleurs. Convaincu que la roue va tourner.

Eliminé, mardi, par Ivan Ljubicic (7-6, 6-4) au deuxième tour du tournoi de Monte-Carlo, Jo-Wilfried Tsonga regrettait d'avoir manqué trop d'occasions aux moments clés. Le Manceau, qui explique que le fait d'être venu sans entraîneur sur le Rocher n'a pas eu de conséquences, attend désormais des jours meilleurs. Convaincu que la roue va tourner. Jo-Wilfried, que s'est-il passé dans cette rencontre ? Tout simplement, j'ai raté à des moments où il ne fallait pas trop rater. Ivan est un joueur d'expérience : il a réussi à mettre un petit coup de boost chaque fois que je ratais. Derrière, je n'ai pas eu de seconde chance : chaque fois, j'ai été sanctionné direct. Il a fait son match. De mon côté, c'était clairement un match à ma portée. Pendant un set et demi, j'ai été au dessus, mais pas dans le score. Un manque de matches donc, peut-être un manque de confiance, mais je sens que ça va revenir car je bosse dur. Physiquement je me sens bien, j'ai envie. C'est clair que c'est un match qui ne me laisse pas indifférent, car c'est un match que je peux gagner, et la prochaine fois, je vais essayer de faire beaucoup mieux que ça. N'avez-vous pas eu un coup de fatigue ? Vous aviez joué hier soir (lundi, ndlr)... Ce n'est pas le meilleur des programmes, c'est certain. J'aurais eu un jour de repos, ça aurait été beaucoup mieux. Mais c'est le tennis, il faut gagner tous les jours. C'est les joies de ce sport. Mais ce n'est pas là-dessus que je perds ce match, à mon avis. Vous incliner dès le 2e tour, est-ce une grosse déception ? Oui, car c'est un tournoi que j'adore. J'ai envie de briller ici, je m'y sens bien. Perdre un peu prématurément, pour moi, c'est difficile. Je crois que je suis en train d'essuyer une tempête. J'espère que dans quelques temps, il fera beau... "C'est juste un manque de confiance" Pourquoi « tempête » ? Parce que je m'entraîne beaucoup, que je joue bien, mais que je ne gagne pas beaucoup... Je me dis qu'à un moment donné, ça va passer. Toutes ces volées que je rate aujourd'hui, qui sont, à la base, facile pour moi, si je les mets toutes, il n'y a pas photo... Avec un entraîneur, les choses auraient-elles été différentes ? Comme je le disais, des entraîneurs, j'en ai plein... Des gens qui me disent ce qu'il faut faire ou ne pas faire... (sourire) Mais à la différence des matches que j'ai pu faire ces derniers temps, je me suis accroché encore comme un fou. Ça, c'est très, très positif. Il y a quelques semaines, quelques mois, j'avais de grosses sautes de concentration. Là, je rate juste à des moments vraiment importants, et je m'implique à fond. Donc non, je ne pense pas que cela aurait changé grand-chose. Vous n'aurez cette fois pas de debrief sur les détails du match... Si un entraineur est capable de me dire pourquoi on rate une volée juste au dessus du filet et que je pourrais limite réussir les yeux fermés... Je pense que c'est juste un manque de confiance. J'ai peut-être le bras qui tremble encore un tout petit peu dans ces moments-là. Mais je sens que ça va passer...