Tsonga et Monfils s'arrêtent là

  • A
  • A
Tsonga et Monfils s'arrêtent là
Partagez sur :

L'aventure est terminée pour les Français à New York. Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils se sont inclinés en huitièmes de finale respectivement face à Fernando Gonzalez (3-6, 6-3, 7-6, 6-4) et Rafael Nadal (6-7, 6-3, 6-1, 6-3).

L'aventure est terminée pour les Français à New York. Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils se sont inclinés en huitièmes de finale respectivement face à Fernando Gonzalez (3-6, 6-3, 7-6, 6-4) et Rafael Nadal (6-7, 6-3, 6-1, 6-3).Jo-Wilfried Tsonga et Gaël Monfils, les deux poids lourds du tennis français, avaient promis qu'il y aurait du K.O. dans l'air à New York lors de leurs huitièmes de finale de l'US Open disputés mardi. Malheureusement pour eux, les deux puncheurs avaient d'autres desseins que de finir eux-mêmes au tapis. C'est pourtant ce qui s'est passé puisque tour à tour, Tsonga et Monfils ont été éliminés à quelques trois heures d'intervalle. Tout avait pourtant bien commencé. Programmé sur le court Louis-Armstrong pour faire face à Fernando Gonzalez pour la première fois de sa carrière, Tsonga a pris son match par le bon bout. Coup droit dévastateur et service compris, le n°1 français fait des ravages au point de très vite agacer le Chilien au sang chaud. Un break dès le quatrième jeu lui permet d'empocher la première manche (6-3) et de s'apercevoir que son adversaire n'est pas tout à fait serein dans les premiers instants.Nadal perd le premier set, puis dérouleTrouvant à qui parler en matière de puissance, « Jo », parfois trop aventurier quand il avançait vers le filet sans avoir suffisamment fait la différence, concède son service d'entrée de deuxième manche (0-3). Un break qui lui coûte le set malgré quelques occasions de recoller (3-6). De plus en plus souvent repoussé derrière sa ligne par les coups de force du Sud-américain, Tsonga tient bon dans le set suivant jusqu'au jeu décisif. Mais dans le tie-break, après avoir mené 3 points à 2, le Sarthois perd les cinq suivants, laissant au Chilien le privilège d'enflammer un public ravi par le bras de fer (6-7). Trop peu en réussite sur les balles de break, avec au final une seule convertie sur quatorze, Tsonga rate l'occasion de se détacher dès l'entame de la quatrième manche. Sa dernière occasion vient de passer. Dos au mur à 4-5 au moment de servir pour rester dans la partie, le protégé d'Eric Winogradsky craque au plus mauvais moment. Et sur la deuxième balle de match du Chilien, il se fait transpercer par un passing de revers (4-6). De son côté, comme Tsonga, la Monf' a mené une manche à rien, avant de subir la loi d'un adversaire qui a rassuré ses fans sur l'état de ses abdominaux. Venu prendre la température du central Arthur-Ashe quatre heures avant d'y faire son entrée, Nadal, après avoir concédé le premier set au tie-break (6-7), a ensuite pris la mesure du Français. Ne parvenant plus à faire jeu égal avec le Majorquin, Monfils, coupable de trop nombreuses fautes directes, n'a pas tenu la distance. Ses coups de fusil, aperçus lors de ses trois premiers matches, se sont alors faits trop rares pour espérer déstabiliser le n°3 mondial à qui il aura suffi d'une heure et cinquante-deux minutes pour boucler les trois sets suivants (6-7, 6-3, 6-1, 6-3).