Tsonga donne le break

  • A
  • A
Tsonga donne le break
@ Reuters
Partagez sur :

COUPE DAVIS - Après sa victoire, la France mène 2-0 face à l'Allemagne.

COUPE DAVIS - Après sa victoire, la France mène 2-0 face à l'Allemagne. La France a fait respecter la logique vendredi à Toulon. Tous deux favoris de leur match, avec une marge plus importante pour Jo-Wilfried Tsonga, ce dernier et Gaël Monfils ont chacun apporté leur point à l'équipe. Si bien qu'au soir de la première journée de cette rencontre du premier tour de Coupe Davis face à l'Allemagne, les Bleus ont déjà un pied en quarts de finale. Mis sur orbite par la Monf', tombeur avec autorité de Philipp Kohlschreiber lors du match d'ouverture, Jo a imité son pote, cédant lui néanmoins un set à Benjamin Becker (6-3, 6-2, 6-7, 6-3). En concédant la troisième manche, alors qu'il menait pourtant 3-1, Tsonga a loupé l'occasion de priver les Allemands du moindre set à l'issue des premiers deux simples. Une prouesse que les Bleus n'ont plus réussie depuis 2003, lorsque Sébastien Grosjean et Nicolas Escudé avaient martyrisé les Roumains à Bucarest. A défaut de copie parfaite, le Manceau a bien fait le métier contre un joueur qu'il n'avait jamais encore affronté. Il a aussi conservé son invincibilité dans la compétition par équipe. Pour sa sixième apparition en simple, le nouveau pilier de la maison tricolore a joué suffisamment sérieusement pour mater la belle résistance de l'homme qui avait mis fin à la carrière d'Andre Agassi à l'US Open en 2006. Forget: "Jo n'a pas livré son meilleur tennis" Pendant deux sets, l'Allemand a néanmoins bien dégusté les puissantes frappes de balle du n°1 français. Après une heure et quart, Jo avait déjà bien estourbi son adversaire, mené 6-3, 6-2. Le break du Sarthois en début de troisième manche laissait présager d'un remake des deux premiers sets. Mais un déchet nouveau, et un Becker libéré car dos au mur, rééquilibrait les débats. Et après avoir été remonté à 3-3, Tsonga passait à côté de son tie-break et faisait renaître les espoirs allemands enfouis (6-7 [2]). Pas pour longtemps néanmoins. Bien reboosté par Guy Forget, attentif sur sa chaise, Tsonga repartait pied au plancher dès l'entame d'une quatrième manche qu'il allait se rendre facile grâce à un break réalisé d'entrée (2-0). Forçant moins ses coups qu'en fin de troisième set, ce qui lui avait valu de multiplier les fautes, le Manceau maîtrisait la fin de match. Grâce à un engagement solide, 19 aces à la clé, il contrôlait l'Allemand sur ses mises en jeu et après 2h46 de jeu il concluait sur un service gagnant claqué à 217 km/heure (6-3). "C'était important de gagner aujourd'hui même si je n'ai pas joué mon meilleur tennis", glissera-t-il devant les caméras de Sport+. Son capitaine accueillait évidemment cette deuxième victoire avec joie. "C'est une belle journée pour l'équipe de France. Je suis vraiment satisfait du niveau de tennis produit par Gaël. Il a été agressif, solide, très concentré. Jo n'a pas produit son meilleur tennis mais il a été agressif aussi." Ne reste plus qu'à Michaël Llodra et Julien Benneteau d'achever le travail en double demain. Les quarts de finale tendent grands ouverts les bras à l'équipe de France.