Tsonga: "Ça va se corser..."

  • A
  • A
Tsonga: "Ça va se corser..."
Partagez sur :

Vainqueur de David Ferrer en trois sets (6-3, 6-4, 7-6), lundi, Jo-Wilfried Tsonga s'attend à un quart de finale compliqué face à Roger Federer. "Sur cette surface, il est toujours aussi fort, assure le Français, qui espère "kiffer" ce moment. Le battre à Wimbledon, ce serait un peu comme quand lui, en début de carrière, a battu Pete Sampras ici."

Vainqueur de David Ferrer en trois sets (6-3, 6-4, 7-6), lundi, Jo-Wilfried Tsonga s'attend à un quart de finale compliqué face à Roger Federer. "Sur cette surface, il est toujours aussi fort, assure le Français, qui espère "kiffer" ce moment. Le battre à Wimbledon, ce serait un peu comme quand lui, en début de carrière, a battu Pete Sampras ici." Jo, ce huitième de finale face à David Ferrer était un match parfaitement contrôlé ? Oui. Evidemment, au tennis, on peut toujours mieux faire, mais aujourd'hui je me contenterai de ça. Je pense avoir fait un match très solide. Ce n'était pas incroyable, ce n'était pas fou, mais c'était solide, et ça suffisait ce soir (lundi) pour être en quarts de finale. Vous n'avez jamais tremblé ? Non, ça va. Sur mes engagements, je n'ai pas eu trop de difficultés. J'ai eu deux balles de break à un moment donné, mais j'ai très bien réagi. A part ça, tout s'est bien passé, j'ai breaké chaque fois au bon moment, ce qui m'a permis de finir ce troisième set sur ce tie-break. Je ne suis pas resté trop longtemps sur la surface. Avec un joueur comme lui, on s'attend à rester longtemps sur le court. Là, ça a été plutôt rapide. C'est positif pour la suite. Quand votre service - baromètre de votre jeu - est au beau fixe, cela vous donne des opportunités sur les jeux de retour ? Quand l'appétit va, tout va ! (sourire). Donc oui, c'est un peu ça... Lorsque je mets des aces, c'est beaucoup plus facile, car cela me permet d'être un peu plus relâché, un peu moins dos au mur, de tenter des trucs et mettre la pression sur mon adversaire sur mes jeux de retour. Vous voilà en quarts de finale, en n'ayant laissé qu'un petit set en route depuis le début de la quinzaine... Oui. Mais je ne pense pas avoir joué les meilleurs spécialistes de gazon, il ne faut pas s'enflammer non plus. J'ai joué des gars qui étaient bons, qu'il s'agisse de Gonzalez, Ferrer ou Soeda, mais qui ne sont pas des spécialistes de la surface, exception faite peut-être de Dimitrov qui joue son meilleur tennis sur gazon. J'ai eu la chance d'avoir un tableau qui m'était favorable. Maintenant on arrive en quarts, ça va se corser. Et c'est là que ça va compter. Là qu'on va voir si, vraiment, je joue bien. Vous aviez annoncé en début de tournoi que votre objectif était d'atteindre au moins les quarts. Contrat rempli... C'est une satisfaction ? Oui... Si je n'avais pas fait quart ici, j'aurais galéré un peu par la suite car j'aurais été moins protégé dans les tournois à venir. Ce qui est génial, c'est que je n'ai plus de points à défendre ! Tout ce que je vais gagner maintenant, ce n'est que du bonus. Là, j'ai surtout un quart de finale, la possibilité d'aller chercher une demie... C'est magique. Je suis passé par des moments un peu pénibles. Maintenant ça me sourit... Je suis content, et je n'attendais que ça. "Avec mon revers "crapuleux", je vais essayer d'aller le chercher" Et maintenant... Roger Federer ! Tout simplement (sourire)... Il n'y a pas grand-chose à dire à part qu'il faut que je m'éclate, que j'essaye de le bousculer, d'être agressif. Que je lui montre que, pour me battre, il faut quand même jouer au tennis. Bien évidemment, les statistiques ne sont pas en ma faveur, mais physiquement je suis en forme, donc je vais livrer mon match, me donner à fond, essayer de kiffer... Le match devrait être programmé sur le Central (sourire)... Jouer Federer à Wimbledon, c'est un peu le challenge ultime, non ? Battre Federer à Wimbledon... Ce serait un peu comme quand lui, en début de carrière, a battu Sampras ici. Il détient des statistiques impressionnantes face aux joueurs français en Grand Chelem. Savoir qu'il est presque injouable dans les tournois majeurs, cela compte ? Non. Je ne suis pas trop dans les stats, car si tu es dans les stats, tu perds avant même d'avoir mis un pied sur le terrain. Les stats sont faites pour évoluer. On va essayer de faire le maximum, de servir dur, garder son service et le forcer à jouer son meilleur tennis. Avec pas moins de six titres, Federer est le "maître des lieux" au All England. Mais n'est-il pas aujourd'hui un peu moins fort ? N'y a-t-il pas une carte à jouer, davantage que lors des éditions précédentes ? Non. Sur cette surface, il est toujours aussi fort. Le gazon demande peut-être un peu moins de physique, un peu plus de main, un peu plus de sens du jeu... Dans ces domaines-là, c'est lui le plus fort. Il est capable de tout faire. Quand on regarde les ralentis, c'est juste... impressionnant. Magnifique. Et moi, avec mon revers "crapuleux" (pas très fluide, ndlr) je vais essayer d'aller le chercher. Qu'éprouvez-vous avant ce match ? Un mélange d'excitation, d'impatience et de crainte ? Forcément, un peu d'excitation. Et surtout la possibilité de jouer un match qui peut rester gravé toute ma vie ! Rien que de savoir que je vais avoir la possibilité de jouer contre lui, donc, forcément, une possibilité de gagner, aussi petite soit-elle, c'est magnifique. Pour moi, c'est un peu comme jouer une finale de Coupe Davis: ne serait-ce que rentrer sur le terrain, c'est extraordinaire. Dans un sens, on se fout de tout ce que tu as fait derrière. Si tu as gagné un match à Cincinnati ou fait finale je ne sais où... C'est ce genre de match qui, finalement, à la fin de notre carrière, compte vraiment. Et si je venais à battre Roger Federer sur le central de Wimbledon, ça, ce serait un match qui compterait dans ma carrière. Comme lorsque vous avez battu Rafael Nadal à l'Open d'Australie (en 2008, ndlr) ? Exactement. Battre Nadal au Queen's en quart de finale, c'est super, certes... mais le battre en demie d'un Grand Chelem, c'est encore plus énorme ! Rien que de savoir que je vais jouer un gros match, ça me donne envie, je suis juste pressé d'y être et de voir ce que ça va donner. Alors on verra comment ça se passera. Mais si je venais à gagner, ce serait juste énorme...