Tsonga, c'est tout bénef

  • A
  • A
Tsonga, c'est tout bénef
Partagez sur :

Engagé à Pékin cette semaine avant le Masters 1000 de Shanghai, Jo-Wilfried Tsonga ne le regrettera pas. Qualifié pour le dernier carré grâce à sa victoire sur Juan Carlos Ferrero (6-3, 6-4) vendredi, le Français amasse les points en vue du Masters. Septième de la Race, il affrontera en demi-finales Tomas Berdych, son premier poursuivant.

Engagé à Pékin cette semaine avant le Masters 1000 de Shanghai, Jo-Wilfried Tsonga ne le regrettera pas. Qualifié pour le dernier carré grâce à sa victoire sur Juan Carlos Ferrero (6-3, 6-4) vendredi, le Français amasse les points en vue du Masters. Septième de la Race, il affrontera en demi-finales Tomas Berdych, son premier poursuivant. De Pékin, Jo-Wilfried Tsonga, actuellement dans une forme olympique, aperçoit un peu plus Londres. Septième à la Race avant de débarquer en Chine, le Français est en train de se rapprocher à grands pas du Masters en renforçant sa position grâce à sa qualification, vendredi, pour les demi-finales. Après son succès obtenu face à Juan Carlos Ferrero (6-3, 6-4), "Jo" compte plus de 600 points d'avance sur le premier non qualifié, Gilles Simon. Un matelas confortable pour le Sarthois qui, en plus de ses bonnes dispositions actuelles, devrait tirer profit de la fin de saison disputée en indoor, sa meilleure surface. Contre l'ancien n°1 mondial, aujourd'hui plus proche de la retraite que de ses heures de gloire (vainqueur de Roland-Garros 2003), Tsonga a fait le métier, comme depuis le début de la semaine. En 1h10, avec un break par set et sans jamais avoir été mis en danger sur ses engagements, il n'a laissé aucune chance à l'Espagnol, certes plus facile à déborder sur surface rapide que sur terre battue. Après trois matches, le Manceau n'a pas encore perdu un set. Sur la lancée de son titre à Metz il y a bientôt deux semaines, le voilà qualifié pour le dernier carré d'un ATP 500 où il reste en lice avec Tomas Berdych, Ivan Ljubicic (qu'il avait battu en finale à Metz) et Marin Cilic. Pour disputer une quatrième finale en 2011, Tsonga devra battre Berdych samedi, un adversaire qu'il n'a jamais rencontré sur le circuit principal. Le Tchèque, qui occupe actuellement la dernière place qualificative pour le Masters, poursuit le même but que le Français. Inutile de dire que leur première opposition aura Londres en toile de fond.