Tsonga avec les honneurs

  • A
  • A
Tsonga avec les honneurs
Partagez sur :

Une semaine après avoir dominé Jo-Wilfried Tsonga en finale du tournoi de Paris-Bercy, Roger Federer a de nouveau battu le Français, dimanche à Londres, à l'occasion du premier match du Masters. Vainqueur en trois sets (6-2, 2-6, 6-4), le Suisse se pose bien en favori de l'épreuve, en attendant le résultat de l'autre match du groupe 2 opposant Mardy Fish à Rafael Nadal. Mais le Français a prouvé qu'il faudra compter sur lui.

Une semaine après avoir dominé Jo-Wilfried Tsonga en finale du tournoi de Paris-Bercy, Roger Federer a de nouveau battu le Français, dimanche à Londres, à l'occasion du premier match du Masters. Vainqueur en trois sets (6-2, 2-6, 6-4), le Suisse se pose bien en favori de l'épreuve, en attendant le résultat de l'autre match du groupe 2 opposant Mardy Fish à Rafael Nadal. Mais le Français a prouvé qu'il faudra compter sur lui. Après deux défaites consécutives enregistrées face à Roger Federer, en quarts de finale de l'US Open en septembre (6-4, 6-3, 6-3), puis en finale du Masters 1000 de Paris-Bercy (6-1, 7-6), Jo-Wilfried Tsonga espérait bien réussir à faire tomber le Suisse dimanche à l'occasion du premier match du Masters de Londres. Mais, contrairement à ses victoires obtenues cette année en quarts face au Bâlois à Wimbledon (3-6, 6-7, 6-4, 6-4, 6-4) et en huitièmes à Montréal (7-6, 4-6, 6-1), le Manceau, malgré une belle réaction dans le deuxième set, n'a pas réussi à créer la surprise (6-2, 2-6, 6-4). Débarqué avec le sourire devant les 16 000 spectateurs de la magnifique O2Arena, dont Thierry Henry et Rafael Nadal, le 6e joueur mondial a rapidement déchanté face à un Federer très concentré. Car, après deux jeux blancs de part et d'autre, celui qui reste sur deux succès consécutifs en indoor, à Bâle et Bercy, a profité des difficultés du Français sur sa première balle de service pour faire le break (3-1). Sans forcer, le numéro 4 mondial joue juste et asphyxie son adversaire qui ne trouve pas la solution pour recoller et concède la première manche en toute juste vingt minutes (6-2). Tsonga craque au plus mauvais moment Pas de quoi décourager Tsonga qui, après un nouveau jeu blanc encaissé dès le début du deuxième set, remporte sa mise en jeu, puis réalise à son tour le break sur sa première opportunité (1-2), grâce à une plus grande agressivité dans l'échange et une longueur de balle retrouvée. Un scénario qui rappelle étrangement celui de dimanche dernier au POPB, où le Sarthois avait complètement subi l'échange dans le premier set avant de réagir (6-1, 7-6). Mais cette fois, "Jo" fait encore mieux puisqu'il parvient enfin à lâcher ses coups comme ce missile de revers croisé, qui lui permet d'égaliser à 40 partout dans le 7e jeu du set, puis de réaliser dans la foulée un double break et ainsi d'empocher la deuxième manche en une demi-heure (2-6). Après un set dominé par chacun des combattants, les débats s'équilibrent de nouveau dans le troisième set, les deux joueurs se rendant coup pour coup. Solides sur leur service, le Français comme le Suisse ne se font plus de cadeaux et remportent leurs mises en jeu (4-4). Mais le lauréat des tournois de Metz et Vienne cette année finit par craquer au plus mauvais moment. Un jeu complètement raté offre en effet trois balles de match à l'Helvète qui ne se fait pas prier pour conclure sur sa deuxième tentative après 1h28 de jeu (6-2, 2-6, 6-4). Tenant du titre, Federer, malgré une baisse de régime inquiétante dans le deuxième set, prouve ainsi qu'il est bien déterminé à se succéder à lui-même, alors qu'il reste sur une année compliquée, marquée par l'avènement de Novak Djokovic, qui l'a contraint, pour la première fois depuis l'année 2002, à finir la saison sans succès en Grand Chelem. Trois ans après sa première et dernière participation au tournoi des maîtres, Jo-Wilfried Tsonga, vainqueur d'un set qui pourrait s'avérer utile en vue de la qualification pour les demi-finales, a de son côté prouvé qu'il n'était pas là par hasard. A lui de répondre de nouveau présent les jours suivants face à Mardy Fish et Rafael Nadal.