Trop dur pour Tsonga et Monfils

  • A
  • A
Trop dur pour Tsonga et Monfils
Partagez sur :

TENNIS Tsonga a chuté face à Soderling (6-3, 6-3) en 8e de finale à Shanghai, tout comme Monfils, contraint à l'abandon face à Ljubicic.

Jo-Wilfried Tsonga a été dominé par Robin Soderling jeudi en huitièmes de finale du Masters 1000 de Shanghaï (6-3, 6-3). Une victoire capitale pour le Suédois qui se relance ainsi dans la course au Masters. Souffrant, Gaël Monfils a de son côté abandonné face à Ivan Ljubicic (2-6, 0-3). Opposé à Thomas Berdych, Gilles Simon est le dernier espoir français.Face à Robin Soderling, un adversaire direct dans la course au Masters de Londres, qu'il attend toujours de battre, Jo-Wilfried Tsonga a concédé un revers (6-3, 6-3), qui sans être rédhibitoire, est loin de faire les affaires du Manceau. De précieux points (90) se sont en effet envolés jeudi, à Shangai, face à un Suédois, qui lui a su répondre présent dans le match à ne pas perdre et faire preuve d'une concentration sans faille pour poursuivre sa route, là où son adversaire a semblé par instants comme absent.Une attitude coupable, loin de son épopée tokyoïte de la semaine dernière, et qui aura pénalisé Tsonga notamment sur cet incident de la première manche sans lequel le cours de ce match aurait peut-être pu s'avérer changé, quand sur le service du Suédois, qui s'est déjà emparé une première fois de l'engagement de son adversaire, le Français s'offre une balle de débreak à 30-30 sur un sublime passing de revers. Un point gagnant plus tard et Tsonga, qui se saisit de sa serviette, prêt à enchaîner au service, affiche la satisfaction de celui, qui a su recoller à 4 jeux partout. Le seul problème, c'est qu'il est le seul à croire à cette parité retrouvée. Le tableau d'affichage, lui, annonce bien 4-3, 40-40 !Tsonga perd ses moyensParce qu'il n'a pas entendu l'annonce, certes erronée, mais bien faute de l'arbitre, le protégé d'Eric Winogradsky va abandonner le peu de concentration, dont il a su faire preuve jusqu'à présent dans une vaine discussion avec l'arbitre. Et tandis que le hawk-eye, qu'il n'a pas cru bon de solliciter, et pour cause, persuadé qu'il était de la qualité de son passing, confirme de manière cruelle l'erreur de l'arbitre, Soderling s'envole et empoche ce premier set huit minutes plus tard (6-3).Dès lors, Tsonga n'était plus là, ou alors si peu. De nouveau breaké à 2 jeux à 1 en faveur du finaliste de Roland-Garros, il parviendra bien à recoller dans la foulée pour céder immédiatement son service (4-2). Après 1h07, Söderling avait ferré sa proie en deux manches sèches concédées sur le même score (6-3, 6-3). De quoi filer en quarts de finale et prendre ses distances avec le Français dans la lutte engagée pour se hisser dans le tournoi des maîtres. Huitième à la Race, le Scandinave est dans les temps à l'inverse de Tsonga qui occupe le dixième rang. Le n°1 tricolore devra réagir à Valence et bien évidemment au Masters 1000 de Paris-Bercy, dont il est le tenant, pour espérer revenir dans la course.De la frustration, le deuxième Français à pénétrer sur le court chinois en aura eu sa dose également. Gaël Monfils avait une belle carte à jouer face au Croate Ivan Ljubicic. Opportunité envolée après que "la Monf'", souffrant du dos, a jeté l'éponge à l'entame du second set (6-2, 3-0) après une prestation totalement ratée...