Trois matches pour Mourinho

  • A
  • A
Trois matches pour Mourinho
@ REUTERS
Partagez sur :

L’UEFA a infligé trois matches de suspension à José Mourinho, l’entraîneur du Real Madrid.

Encore une défaite pour Mourinho. Après l’élimination en Ligue des champions contre le Real Madrid, l’entraîneur portugais a été sanctionné par l'UEFA vendredi. Pour des déclarations enflammées contre l’arbitrage après le match aller le 27 avril dernier, il a écopé de trois matches de suspension ferme et un avec sursis. Le Real Madrid a immédiatement indiqué qu'il allait faire appel.

50.000 euros d’amende

Lors d’une rencontre électrique entre les Merengue et les Blaugrana, Pepe est injustement expulsé par l’arbitre. "Mou" n’apprécie pas du tout le carton rouge infligé à son joueur et le fait savoir à l’arbitre assistant. Quelques minutes plus tard, lui aussi sera expulsé et devra suivre la fin du match dans le public

Mais les faits reprochés à José Mourinho concernent surtout ses "déclarations inappropriées" juste après la rencontre. "Pourquoi arrive-t-il toujours la même chose à chaque demi-finale ?", avait lâché le Portugais en conférence de presse. "Je ne sais pas si c'est pour l'Unicef (le sponsor maillot du Barça - nldr), je ne sais pas si c'est le pouvoir de M. Villar (président de la Fédération espagnole de football et président de la commission des arbitres à l'UEFA - nldr). Je ne comprends pas".

José Mourinho est également condamné à une amende de 50.000 euros. Sa condamnation globale était de quatre matches ferme et un avec sursis, mais il avait déjà purgé un match de suspension lors de la demi-finale retour (1-1).

Pinto paye aussi

Lors de cette demi-finale aller de Ligue des champions, le gardien remplaçant du Barça, José Pinto avait, lui aussi, été exclu pour une empoignade avec un officiel du Real. L’UEFA a décidé vendredi de le condamner à deux matches de suspension ferme à effectuer.

Le Real Madrid a décidé de faire appel pour José Mourinho. Un recours qui devrait lui permettre de faire entendre ses arguments, de vive voix, devant les juges de l'UEFA. Si la décision était confirmée en appel, the "Special One" loupera les trois premiers matches de Ligue des champions du Real la saison prochaine