Trinh-Duc, c'est compromis

  • A
  • A
Trinh-Duc, c'est compromis
Partagez sur :

L'exigeant calendrier du Top 14 a frappé samedi, à l'occasion de la 11e journée, le XV de France de Marc Lièvremont au coeur avec la blessure de l'ouvreur n°1 des Bleus, François Trinh-Duc, qui pourrait souffrir d'une déchirure aux ischio-jambiers. Un tel diagnostic, s'il venait à se confirmer lundi, lors de l'IRM à laquelle le Montpelliérain se soumettra, pourrait promouvoir Damien Traille en n°1 du poste.

L'exigeant calendrier du Top 14 a frappé samedi, à l'occasion de la 11e journée, le XV de France de Marc Lièvremont au coeur avec la blessure de l'ouvreur n°1 des Bleus, François Trinh-Duc, qui pourrait souffrir d'une déchirure aux ischio-jambiers. Un tel diagnostic, s'il venait à se confirmer lundi, lors de l'IRM à laquelle le Montpelliérain se soumettra, pourrait promouvoir Damien Traille en n°1 du poste. L'incertitude promet de se prolonger au moins jusqu'à lundi autour de l'état de la cuisse droite de François Trinh-Duc, blessé ce samedi, lors de la victoire (29-18) du MHR à Bayonne dans le cadre de la 11e journée du Top 14. La suspicion de déchirure au niveau des ischio-jambiers est grande pour l'ouvreur international, dont un éventuel forfait pour les test-matches de l'automne du XV de France n'interviendra toutefois pas avant lundi. Trinh-Duc se soumettra alors à une IRM afin de déterminer l'exacte gravité de la blessure. "Je ne veux pas en rajouter, mais je crois que c'est une déchirure, a lui-même commenté Trinh-Duc sur RMC. On fera des examens lundi. Il faut maintenant se reposer et faire le nécessaire." Du côté du staff médical montpelliérain, on voulait se montrer malgré tout optimiste: "Forcément, on pense à une déchirure, on y pense, mais on va le conditionner pour qu'il puisse revenir rapidement...", a ainsi déclaré l'un de ses membres. Spectateur depuis Paris de ce drame en puissance pour le Montpelliérain, qui tient la forme de sa vie, à l'image encore de la performance livrée ce samedi face aux Bayonnais (1 essai et 1 drop), Marc Lièvremont, présent sur le plateau de Canal+, affichait forcément son visage des mauvais jours à l'annonce de la nouvelle. Et déjà la perspective d'une promotion de Damien Traille en tant qu'ouvreur n°1 des Bleus prenait corps, en même temps que le rappel du Racingman Jonathan Wisniewski et plus sûrement du Toulousain David Skrela, auteur d'une grosse performance face à Toulon (44-5).