Triaud : "Tigana, un premier choix"

  • A
  • A
Triaud : "Tigana, un premier choix"
@ Reuters
Partagez sur :

LIGUE 1 - Jean-Louis Triaud se félicite de l'arrivée de Jean Tigana sur le banc des Girondins.

LIGUE 1 - Jean-Louis Triaud se félicite de l'arrivée de Jean Tigana sur le banc des Girondins.Le président bordelais Jean-Louis Triaud tient d'emblée à mettre les choses au point : "ce n'est pas parce qu'il a été joueur à Bordeaux qu'on l'a choisi, c'est le talent de Jean Tigana qui nous a guidés." Quelques heures après l'annonce de l'arrivée de l'ancien milieu de terrain des Marine et Blanc sur le blanc, le président bordelais est revenu sur le processus de décision, mardi soir, dans Europe 1 Foot. "Jean Tigana était un premier choix pour nous. Jean Fernandez (sous contrat avec l'AJ Auxerre, ndlr) était aussi un candidat qui avait un bon profil pour Bordeaux. Mais on venait d'être dépouillé de notre entraîneur, et on n'avait pas envie de faire la même chose à un autre club. C'était deux anciens Bordelais, deux travailleurs, et notre choix s'est porté assez rapidement vers Jean Tigana."Écoutez Jean-Louis Triaud dans Europe 1 Foot : Le patron des Girondins ne tarit pas d'éloges sur son nouvel entraîneur. "C'est un garçon qui a de la personnalité. Pour un centre de formation, il est précieux, car il n'hésite pas à faire jouer les jeunes. Il a du caractère, ouvert d'esprit, assez charismatique, paré de toutes les qualités." L'entraîneur est choisi, reste maintenant à voir de quels joueurs il disposera. "Le même (effectif) que l'an dernier, moins Chamakh, précise Triaud avec son habituel sens de la formule. Plus Pierre Ducasse, (Florian) Marange, et d'autres joueurs qui ont été prêtés, l'effectif est quand même de qualité. Et avec des garçons qui n'ont pas pu s'exprimer la saison dernière dans le dispositif tactique adopté, le 4-5-1, comme (Fernando) Cavenaghi, ou David Bellion, qui n'a pas beaucoup joué, l'effectif existe bel et bien à Bordeaux."Cet effectif, effectivement de qualité, comptera-t-il encore dans ses rangs les deux Bleus Alou Diarra et Yoann Gourcuff, proches de Laurent Blanc ? "Il faudrait que je sois convaincu qu'ils aient envie de partir, tranche Triaud. Il n'y a pas de Coupe d'Europe mais ils ont aussi trois compétitions nationales à disputer. Ce sont des garçons bien intégrés dans le club. Et puis, plus on aura de sollicitations et plus je serai rassuré sur le talent des joueurs qui sont bordelais." Comme avec Blanc, Triaud brouille les pistes, toujours avec humour.