Triaud : "je n'ai pas le choix"

  • A
  • A
Triaud : "je n'ai pas le choix"
@ Reuters
Partagez sur :

L1 - Le président bordelais a confirmé sur Europe 1 ne pas avoir le choix sur le dossier Diarra.

L1 - Le président bordelais a confirmé sur Europe 1 ne pas avoir le choix sur le dossier Diarra. Jean-Louis Triaud semble las. Le président bordelais, qui, en l'espace de six mois, a perdu son entraîneur mais également une place en Ligue des champions qui tendait les bras à son club, n'a pas envie de perdre un de joueur cadre supplémentaire. Mais alors que l'Olympique de Marseille s'est placé pour recruter Alou Diarra, le boss des Girondins semble presque déjà résigné. "Je n'ai pas le choix. Si quelqu'un remplit les critères de la clause, j'ai juste le droit de me taire. Mais notre souhait, c'est de garder le joueur." Pour s'attacher les services du milieu international, en contrat avec Bordeaux jusqu'en 2013, l'OM va devoir débourser 7,75 millions d'euros, somme correspondant à la clause libératoire. Écoutez Jean-Louis Triaud dans "Le Club Sport Europe 1", au micro de Martial Fernandez : "J'ai discuté avec Alou à son retour (d'Afrique du Sud ndlr), confie Triaud. Je lui ai dit qu'il était capitaine de l'équipe de Bordeaux, qu'on se devait tous ensemble une revanche et que partir maintenant ne serait pas une bonne idée. Je sais aussi qu'il se plaît à Bordeaux. (...) Je serai déçu par un départ." Afin de conserver son capitaine, Triaud joue sur la fibre du rachat. "J'imagine que tout le monde a fait des erreurs l'année dernière mais peut-être pas autant que les joueurs, affirme le président bordelais. Le club attend une revanche, le public, tout le monde souhaite qu'on oublie vite la saison passée et qu'on revienne à ce que l'on souhaite, à savoir jouer et s'installer durablement en Ligue des champions." Jouer la Ligue des champions, c'est justement ce qui pourrait pousser Alou Diarra à effectuer le voyage Bordeaux - Marseille. "On a perdu un attaquant, on en a récupéré plusieurs" Lors e cette intersaison, Bordeaux a déjà perdu Marouane Chamakh, parti à Arsenal. "On a perdu un attaquant, on en a récupéré plusieurs qui n'ont pas beaucoup joué la saison passée, souligne Triaud. Chamakh a apporté énormément à Bordeaux, mais il a marqué 12 buts la saison dernière, Cavenaghi 13 et 15 les deux saisons précédentes". Légèrement amer, Triaud n'en garde pas moins de l'ambition pour la saison avenir et "réinvestira" l'argent du transfert de Diarra si nécessaire. "Dans le Championnat qui arrive, il y a deux équipes qui se détachent à mon avis, Marseille et Lyon. Pour la troisième place, ça reste très ouvert et Bordeaux, avec l'effectif que l'on a, peut être largement candidat." Un effectif qui pourrait être amputé dans les prochains jours d'Alou Diarra et dans lequel Yoann Gourcuff n'est pas encore sûr à 100% de figurer.