Trezeguet a retrouvé le plaisir

  • A
  • A
Trezeguet a retrouvé le plaisir
Partagez sur :

Hercules a beau avoir pris une claque la semaine dernière à Bilbao (3-0), le promu va tout de même mieux. La situation financière s'est normalisée, les joueurs ont été payés et ambitionnent de s'attaquer au Barça avec la même envie que lors d'un match aller remporté au Camp Nou (2-0). Trezeguet n'est pas le dernier emballé à cette idée, lui qui a déjà frappé à 9 reprises en Liga et qui souhaite poursuivre l'aventure.

Hercules a beau avoir pris une claque la semaine dernière à Bilbao (3-0), le promu va tout de même mieux. La situation financière s'est normalisée, les joueurs ont été payés et ambitionnent de s'attaquer au Barça avec la même envie que lors d'un match aller remporté au Camp Nou (2-0). Trezeguet n'est pas le dernier emballé à cette idée, lui qui a déjà frappé à 9 reprises en Liga et qui souhaite poursuivre l'aventure. David Trezeguet a le sourire. L'attaquant français s'est totalement intégré à Liga et au Hercules Alicante. Une découverte du foot espagnol qui lui sied à merveille au sein d'un club d'un standing inférieur à ce qu'il a connu jusque-là mais qui lui permet tout de même de briller. Son association avec Nelson Valdez à la pointe de l'attaque porte ses fruits et malgré quelques difficultés en terme de résultats, notamment à l'extérieur (1 seule victoire... à Barcelone 2-0), Hercules pointe à une très honorable 12e place avec 22 points au compteur. D'un point de vue personnel, au-delà du côté familial très favorable, Trezeguet s'est rapidement intégré à sa nouvelle équipe au point d'avoir claqué 9 buts en 18 rencontres de championnat. "Ma moyenne de buts est plutôt bonne jusque-là. A part Cristiano Ronaldo et Messi, qui marquent une vraie différence, je suis proche des meilleurs buteurs du championnat", se félicite Trezegol, dans les colonnes du quotidien espagnol AS. L'international tricolore apporte toute son expérience à un club qui a réalisé une bonne première partie de saison. Il reste cependant le plus dur: confirmer ! Trezeguet a refusé de partir "On doit oublier ce que nous avons fait durant la première partie de la saison et débuter la deuxième partie de championnat avec l'objectif de remporter des points loin d'Alicante", glisse un David Trezeguet conscient des difficultés du club. Au-delà de l'aspect sportif, la direction a par ailleurs fait un grand pas vers une paix sociale importante en payant d'importants arriérés de salaire à tous les joueurs en ce début de mois de janvier, tout en promettant que ces retards n'arriveront plus. Malgré ces impayés, et contrairement à un Drenthe qui s'est plaint et a voulu partir, Trezegol lui a attendu patiemment sans répondre aux sollicitations. De fait, si plusieurs clubs se sont renseignés à son sujet, l'ancien joueur de la Juve ne veut pas entendre parler d'un nouveau départ. "Mon objectif est de rester dans ce club en première division. Je ne laisserai pas le club, je suis venu apporter mon expérience. Maintenant que les paiements sont garantis jusqu'à la fin de la saison, je n'ai ni besoin ni envie de m'en aller à mi-chemin", promet l'ancien goleador de la Vieille Dame. Un chemin qui pourrait même se poursuivre jusqu'à la prochaine saison. Avant cela, il y a un gros rendez-vous le week-end prochain face à Barcelone. Les Blaugrana, battus au match aller pour leur seule défaite en Liga depuis le début de la saison, auront sans doute à coeur de réparer cette « anomalie ». C'est justement dans ce genre de duel que l'expérience de Trezeguet devient primordiale. Pas sûr que ça suffise pour un nouvel exploit d'Hercules...