Tremblay y croit encore

  • A
  • A
Tremblay y croit encore
Partagez sur :

Tremblay dispute le match retour de sa finale de Coupe des Coupes, vendredi, face à Gummersbach. Battus à l'aller à domicile (28-30), les coéquipiers de Sébastien Ostertag iront tout de même à Cologne pour aller chercher la victoire. Un succès qui permettrait au club d'effacer sa décevante saison en championnat, et de continuer à faire grandir le club.

Tremblay dispute le match retour de sa finale de Coupe des Coupes, vendredi, face à Gummersbach. Battus à l'aller à domicile (28-30), les coéquipiers de Sébastien Ostertag iront tout de même à Cologne pour aller chercher la victoire. Un succès qui permettrait au club d'effacer sa décevante saison en championnat, et de continuer à faire grandir le club. "On va là-bas pour gagner". Sébastien Ostertag est clair, Tremblay ne va pas à Cologne pour faire du tourisme. Battus par Gummersbach lors du match aller de Coupe des Coupes à domicile (28-30), les Franciliens ne se déplaceront pas avec le statut de victime expiatoire. "On veut revenir avec la Coupe. Si on gagne, beaucoup de chose pourrait changer pour le club, la ville et le département, explique l'ailier gauche. Cette semaine, on a bien récupéré, on a bien bossé". Il faudra cependant venir à bout d'une équipe allemande, supérieure dans bien des compartiments du jeu lors de la première rencontre. "Personnellement, je savais qu'on allait rencontré une belle équipe. On a couru derrière le score dès la dixième minute. On a fait trop d'erreurs défensives, et on n'a pas été assez réaliste offensivement, rappelle Ostertag, pas plus impressionné que ça par le fait de devoir jouer dans la Köln Arena. C'est une salle de 20 000 places, mais elle ne sera pas forcément pleine. Puis là-bas c'est plus un spectacle. Le terrain ne sera pas hostile comme j'ai pu le connaître en 2009, lors du Mondial en Croatie". Il faudra tout de même marquer trois buts de plus qu'un adversaire qui a prouvé à Tremblay qu'il était bel et bien près à conserver un titre acquis l'an passé. "C'est une grande équipe avec beaucoup de joueurs d'expérience, reconnaît le champion du monde, qui concède toutefois une petite source de motivation supplémentaire. "Après le match, leur coach a dit que c'était un bon résultat pour nous, et qu'on allait en prendre plus au retour. C'est bien. Ça remotive les troupes. On va essayer de miser sur le jeu rapide, et travailler sur notre défense", conclut Ostertag. Ne reste plus qu'à traduire ces paroles sur le terrain. L'exploit ne sera plus très loin.