Traoré et Mbaye s'en vont

  • A
  • A
Traoré et Mbaye s'en vont
Partagez sur :

Au lendemain de la cuisante défaite face à l'Espagne (53-77), Vincent Collet a décidé de réduire son groupe à douze joueurs, pour attaquer la dernière partie de la préparation vers l'Euro, qui débute le 31 août prochain. Ainsi, le sélectionneur des Bleus a décidé de se priver d'Ali Traoré et d'Abdoulaye Mbaye, qui ne feront, sauf blessure, pas le voyage pour la Lituanie.

Au lendemain de la cuisante défaite face à l'Espagne (53-77), Vincent Collet a décidé de réduire son groupe à douze joueurs, pour attaquer la dernière partie de la préparation vers l'Euro, qui débute le 31 août prochain. Ainsi, le sélectionneur des Bleus a décidé de se priver d'Ali Traoré et d'Abdoulaye Mbaye, qui ne feront, sauf blessure, pas le voyage pour la Lituanie. Vincent Collet n'a pas perdu son temps. Pour aborder les quinze derniers jours de préparation, le sélectionneur a décidé de réduire une dernière fois son groupe, qui est désormais passé dans une configuration "Euro". "J'ai indiqué depuis longtemps que je souhaitais rapidement resserrer le groupe pour se retrouver dans une configuration EuroBasket et réduire le temps des incertitudes dû à la concurrence", se justifie le technicien dans un communiqué de la Fédération française de basket. Ainsi, Ali Traoré et Aboulaye Mbaye font les frais de ce resserrement du groupe France. "Après trois stages et trois matches de préparation nous avons décidé de passer directement à 12 joueurs et de nous séparer d'Ali Traoré et Abdoulaye M'Baye". Un choix qui peut surprendre pour ce qui est du premier nommé, qui était dans un premier temps placé dans le groupe assuré de partir en Lituanie. Mais les performances de Kevin Séraphin, originellement appelé pour faire le sparring-partner cet été, ont fait changer d'avis Vincent Collet. "Ali a montré de meilleures choses qu'en 2010, et bien qu'initialement, il devait être dans le 12 final, la révélation à son poste de Kevin Séraphin, m'a progressivement décidé à modifier l'équipe prévue, se justifie le sélectionneur. Nous n'imaginions pas que Kevin puisse être à ce niveau et même si la décision est forcément cruelle pour Ali, seul l'intérêt de l'équipe de France doit primer". L'activité et la dureté du pivot des Wizards ont donc supplanté les belles mains de l'ancien pivot de l'Asvel. Pour ce qui est d'Abdoulaye Mbaye, le choix était plus attendu. "De son côté Abdoulaye M'Baye, qui était venu en remplacement de Yannick Bokolo, forfait, a vécu une première expérience en Bleu qui lui sera bénéfique à l'avenir j'en suis sûr, explique celui qui sera son coach à Strasbourg. La décision dans le cas d'Abdou s'est faite beaucoup plus pour une raison de poste que de rendement. Nous avons davantage besoin d'un troisième meneur et ne souhaitant pas décaler Nando De Colo en poste 1, il nous a semblé plus pertinent de conserver Andrew Albicy". Si ces deux-là restent à disposition en cas de blessure, le groupe est désormais en ordre de marche, et se retrouvera samedi à Paris, pour aborder la dernière ligne droite de la préparation.