Tout se joue là

  • A
  • A
Tout se joue là
Partagez sur :

Qui finira deuxième du championnat ? Qui affrontera Cholet au premier tour des play-offs ? Quelles seront les affiches des quarts de finale ? Qui accompagnera Limoges en Pro B ? Autant de questions auxquelles la 30e journée de Pro A va répondre, mardi soir. Le point sur les derniers enjeux.

Qui finira deuxième du championnat ? Qui affrontera Cholet au premier tour des play-offs ? Quelles seront les affiches des quarts de finale ? Qui accompagnera Limoges en Pro B ? Autant de questions auxquelles la 30e journée de Pro A va répondre, mardi soir. Le point sur les derniers enjeux. POUR LA DEUXIEME PLACE Trois clubs, à égalité de points avant la 30e et dernière journée de Pro A mardi soir, peuvent encore terminer derrière Cholet, leader intouchable de ce championnat. Mais Nancy, l'actuel deuxième, n'est pas celui qui a le plus de chances d'avoir l'avantage du terrain en play-offs jusqu'à une éventuelle finale, qui aura lieu à Bercy. Pour avoir cette chance, le Sluc doit s'imposer sur le parquet d'un concurrent direct, Gravelines-Dunkerque, et espérer que de son côté, Chalon-sur-Saône s'incline contre Vichy. Autrement dit, la balle est dans le camp des Bourguignons, qui ont un point-average favorable sur les Lorrains et les Nordistes, "On a toujours notre destin entre les mains", apprécie dans Le Journal de Saône-et-Loire le coach chalonnais Gregor Beugnot. Le choc entre Gravelines et Nancy, au Sportica, ne sera donc pas le plus dramatique (voir plus bas). Mais le vainqueur, mieux classé, aura a priori un adversaire plus abordable en quarts de finale. "Je ne veux pas encore y penser et m'attarder dans les élucubrations ou les calculs, assure dans Le Républicain Lorrain Jean-Luc Monschau. On fera tout pour gagner à Gravelines."POUR L'ORDRE EN PLAY-OFFS Il n'y a plus de suspense quant à l'identité des huit équipes qualifiées en play-offs, Le Mans ayant validé son billet pour les phases finales lors de la journée précédente. Mais dans quel ordre vont-elles se classer et quelles seront les affiches des quarts de finale ? L'enjeu est celui-ci notamment pour Roanne, qui reçoit Strasbourg, Villeurbanne, hôte du Paris-Levallois, Hyères-Toulon, en déplacement à Poitiers, et le MSB, qui rend visite au Havre. L'avantage, c'est que l'incertitude qui règne dans le top 4 rend tout calcul impossible pour ces clubs-là. Pour la Chorale comme pour l'Asvel, donc, une victoire pourrait avoir les mêmes conséquences qu'une défaite. Tout dépendra des résultats de Chalon, Gravelines et Nancy. Pour Hyères-Toulon et Le Mans, c'est différent. Celui qui terminera huitième sait qu'il affrontera Cholet en quarts. Les Manceaux ont actuellement un point de retard sur les Varois, mais un succès combiné à une défaite du HTV leur permettrait de passer septièmes. Un scénario pas si improbable tant la bande d'Alain Weisz, handicapée notamment par la blessure de Damir Krupalija, peine en cette fin de saison, en témoigne leur série de quatre revers consécutifs. POUR LE MAINTIEN Un véritable casse-tête. Vichy, premier relégable avec un point de retard sur ses prédécesseurs, n'est pas encore condamné à la relégation en compagnie de Limoges. Si la JAV s'impose contre Chalon-sur-Saône, Poitiers et le Paris-Levallois pourraient finalement descendre en Pro B s'ils s'inclinent, en cas d'égalité à trois ou quatre équipes. Il faudrait cependant un miracle aux Vichyssois pour qu'ils se maintiennent. Et leur coach, Jean-Philippe Besson, en est bien conscient. Sa priorité est donc, d'abord, de gagner face à l'Elan avant, éventuellement, de sortir sa calculette. "On est condamné à battre Chalon et à espérer ensuite que les autres résultats nous soient favorables. Mais la priorité c'est d'abord de gagner mardi, car c'est la condition indispensable pour qu'on ait une chance de se maintenir", confirme ainsi l'entraîneur auvergnat sur le site du Journal de Saône-et-Loire. Si on ne se lâche pas sur ce match-là, on ne le fera jamais. Dans tous les cas, c'est notre dernier match de la saison. Si on ne veut rien avoir à regretter après, c'est le moment de tout donner. Pour ce dernier match, qui plus est à domicile, j'ose espérer que les joueurs seront motivés." Le problème, c'est qu'ils ne seront pas les seuls...