Tout roule pour Bale

  • A
  • A
Tout roule pour Bale
Partagez sur :

Elu par ses pairs joueur de l'année en Premier League, Gareth Bale est devenu en une saison l'atout numéro un de Tottenham. Une pépite qui a attiré l'oeil des plus grands clubs européens mais que les Spurs comptent bien garder. Et qui pourrait jouer des tours à Arsenal, mercredi soir à White Hart Lane, lors du derby nord-londonien comptant pour la 28e journée du championnat.

Elu par ses pairs joueur de l'année en Premier League, Gareth Bale est devenu en une saison l'atout numéro un de Tottenham. Une pépite qui a attiré l'oeil des plus grands clubs européens mais que les Spurs comptent bien garder. Et qui pourrait jouer des tours à Arsenal, mercredi soir à White Hart Lane, lors du derby nord-londonien comptant pour la 28e journée du championnat. Il ne faut pas se méprendre. Le titre de joueur de l'année est, en Angleterre, une distinction à nuancer depuis que Ryan Giggs l'a obtenue en 2009, alors qu'il n'avait débuté que douze matches cette saison-là. Mais pour Gareth Bale, récompensé ce week-end par ses pairs, il est amplement mérité. Le tout jeune ailier gallois, 21 ans, a incontestablement franchi un palier lors de cet exercie et a, dans son sillage, tiré Tottenham vers le haut après trois premières années compliquées chez les Spurs, hachées par quelques blessures. "Au début, je ne jouais pas beaucoup", se souvient-il. Et surtout, pas au poste qu'il occupe actuellement. C'est Harry Redknapp qui a décidé de le remonter d'un cran dans le couloir gauche, ce qui a fait prendre à Gareth Bale, dès lors moins préoccupé par le repli défensif, une autre ampleur. "Il a tout pour devenir un joueur de classe mondiale, admire sur le site du club le coach de Tottenham, qui n'est pas non plus étranger au redressement des Spurs. Il a du rythme, il sait dribbler, tirer au but, mettre des têtes. Il est vraiment talentueux." Il sait aussi choisir ses matches pour se mettre en évidence. Dangereux pour Arsenal, qui se déplace à White Hart Lane mercredi soir, à l'occasion de ce bouillant derby nord-londonien comptant pour la 28e journée de Premier League. C'est à l'automne que l'ancien joueur de Southampton a explosé à la face de l'Europe. Et l'inter Milan en a fait les frais lors d'une double confrontation qui lui a permis de signer deux passes décisives et surtout trois buts. Le genre de performances qui ne passe pas inaperçu. "Il a encore des tas de choses à apprendre, estime Harry Redknapp. Mais il est volontaire. Il est si jeune qu'il ne peut devenir que meilleur. Beaucoup de bonnes choses peuvent encore lui arriver." Adoubé par Cliff Jones A Tottenham ? Le club, qui l'a acheté seulement 5 millions de livres sterling en 2007, fera tout pour. Mais les sirènes de l'étranger résonnent fort et pourraient le convaincre que son avenir se dessine ailleurs. "Harry va avoir du mal à calmer l'intérêt des clubs étrangers, prévient sur le site de la BBC Cliff Jones, ancienne star du Pays de Galles et des Spurs. Je n'aimerais pas le voir quitter White Hart Lane. J'ai passé dix années extraordinaires ici et j'ai eu une superbe carrière. Gareth peut avoir exactement la même chose. [...] Il peut devenir l'un des tout meilleurs, il n'y a aucun doute là-dessus." Cinquième du championnat à trois points de Manchester City, Tottenham aura besoin d'un Gareth Bale au sommet de sa forme pour intégrer le "Big Four" et goûter à nouveau à la Ligue des champions à la rentrée prochaine. Une victoire face à une équipe des Gunners encore sous le choc de son nul concédé contre Liverpool après treize minutes de temps additionnel (1-1), ce week-end, permettrait donc aux Spurs de revenir à hauteur des Citizens. Et de faire un peu plus mal à Arsenal, qui ne devrait rien gagner pour la sixième année consécutive. "Un derby peut faire de vous un homme", dit Robin van Persie. Gareth Bale l'a déjà prouvé en marquant à l'aller.