Tout bon pour Gasquet et Benneteau

  • A
  • A
Tout bon pour Gasquet et Benneteau
@ Reuters
Partagez sur :

TENNIS - Julien Benneteau passe le 2e tour du Masters 1000 de Cincinnati.

TENNIS - Julien Benneteau passe le 2e tour du Masters 1000 de Cincinnati. Vite fait, bien fait. Premiers des trois Français engagés au deuxième tour de ce Masters 1 000 de Cincinnati en attendant le grand défi de Jérémy Chardy face à Andy Murray plus tard dans la soirée, Julien Benneteau et Richard Gasquet ont eu le bon goût de ne pas traîner ce mercredi sur les courts. Programmés tous deux en début de journée, le Bressan et le Biterrois ont su signer deux victoires expéditives (6-4, 6-2) sur le même score, qui assurent les Bleus de deux présences en huitièmes de finale. Un résultat déjà pas si fréquent à ce niveau. Mention particulière à un Benneteau qui, au lendemain d'une entrée en matière réussie aux dépens de son compatriote et partenaire de double, Michael Llodra, avait une motivation toute trouvée pour signer une belle performance face à Stanislas Wawrinka, 26e joueur mondial. Sa victoire expéditive (6-4, 6-2) sur l'Helvète lui promet en effet de bénéficier d'un statut recherché de tête de série lors du prochain US Open. Une «carotte» qui a visiblement transcendé le Français face auquel Wawrinka sera apparu sans solution. Le Vaudois, dont les débuts de la collaboration avec son nouvel entraîneur Peter Lundgren depuis cet été sont bien difficiles à évaluer après des éliminations à Washington face à David Nalbandian, futur vainqueur, et à Toronto devant Rafael Nadal. Le tandem recomposé entre Benneteau et Champion semble en revanche fonctionner comme aux meilleurs jours. Un break à 3 jeux partout dans la première manche et la première balle de set était la bonne pour le Français, qui sur un ace et après 41 minutes faisait déjà la course en tête (6-4). Déchaîné, Benneteau attaquait le second set pied au plancher face à un Wawrinka pris à la gorge et dans l'incapacité de placer ses lourdes frappes. Un nouveau break d'entrée, puis un second dans la musette sur la première opportunité offerte par le Suisse. Le spécialiste du double, impeccable sur sa mise en jeu (3 balles de break sauvées sur 3) s'envolait dès lors pour mener 4 jeux à 1 après un peu plus d'une heure de jeu et conclure. L'appel de New York et de Flushing Meadows pour lui étaient les plus forts. Chardy enquiquine Murray La tâche était en revanche trop ardue pour Jérémy Chardy qui, quatre jours après sa lourde défaite (6-2, 6-3) face à Novak Djokovic pour sa première apparition en quarts de finale dans un Masters 1 000, a pourtant livré une belle résistance face un autre membre du Top 5. Un Andy Murray tout auréolé de son sacre à Toronto, qui a eu besoin de trois manches pour se débarrasser du Palois. Ce dernier, mené un set à rien et breaké dans la seconde manche, a trouvé les ressources pour sauver une balle de match et pousser après le gain du second set au jeu décisif, le Britannique à se faire violence. Mais tout comme Gaël Monfils, seule adversaire à avoir chipé un set au n°4 mondial à Toronto, Chardy ne tiendra pas la distance. Après l'intervention du kiné pour se faire masser une cheville douloureuse, le Français, breaké à trois reprises, abdiquait avec les honneurs (6-3, 6-7 [3], 6-2) et un peu plus de deux heures de jeu.