Tous supporters des Bleus: Thomas Voeckler

  • A
  • A
Tous supporters des Bleus: Thomas Voeckler
Partagez sur :

Tout au long de la semaine, nous interrogeons des sportifs français sur la finale de la Coupe du monde, entre le XV de France et les All Blacks. Ont-ils suivi le parcours des Bleus ? Leur avis sur ce parcours ? Et enfin leur pronostic pour la finale ? Aujourd'hui, Thomas Voeckler, Christian Prudhomme et Bernard Hinault, se livrent à l'exercice.

Tout au long de la semaine, nous interrogeons des sportifs français sur la finale de la Coupe du monde, entre le XV de France et les All Blacks. Ont-ils suivi le parcours des Bleus ? Leur avis sur ce parcours ? Et enfin leur pronostic pour la finale ? Aujourd'hui, Thomas Voeckler, Christian Prudhomme et Bernard Hinault, se livrent à l'exercice. Thomas Voeckler (coureur cycliste de l'équipe Europcar): "Je vais regarder ça à la maison. J'ai prévu d'être chez moi en espérant que mes enfants me laissent suivre le match. Pour être honnête, je ne suis pas trop calé rugby. Mais je suis l'équipe de France, un peu comme le supporter de base quand ça se passe bien. Je suis derrière eux. J'écoute aussi les avis des différents spécialistes et j'ai envie d'y croire, comme en 2007 (lors du quart de finale gagné par les Bleus face à la Nouvelle-Zélande à Cardiff, ndlr). C'était perdu d'avance en 2007 et ils ont réussi à passer. Donc j'espère que ce sera encore le cas dimanche. Quant à un pronostic, c'est difficile de se prononcer. J'espère simplement qu'ils vont gagner." Christian Prudhomme (directeur du Tour de France): "Les sports les plus populaires, les sports qui ont le plus de racines, c'est le rugby et le cyclisme. Donc, oui, je vais suivre l'équipe de France en Nouvelle-Zélande. D'ailleurs, en dessinant le parcours du Tour de France 2012, j'ai pensé à l'équipe de France de rugby en 1975. Ils avaient pris une raclée par le Pays de Galles au Parc des Princes, 25-10, et un pilier nommé Graham Price avait marqué un essai en position de trois-quart, ce qui n'existait pas à l'époque. Le match d'après, tout le XV de France est changé et j'entends à la radio un gars qui dit: "Vous allez voir ce que vous allez voir, l'équipe a fière allure." Je me suis dit: "Qu'est-ce que c'est que ce fanfaron ?" Ce n'était pas un fanfaron, c'était Jean-Pierre Rives." Bernard Hinault (ancien coureur cycliste, vainqueur de cinq Tour de France): "Quand on regarde ce qu'ont fait les All Blacks depuis le début de la Coupe du monde, ça va être dur. Si on gagne, ce serait vraiment un miracle. Tout est possible dans le sport."