Tous supporters des Bleus: Laura Flessel

  • A
  • A
Tous supporters des Bleus: Laura Flessel
Partagez sur :

Tout au long de la semaine, nous interrogeons des sportifs français sur la finale de la Coupe du monde, entre le XV de France et les All Blacks. Ont-ils suivi le parcours des Bleus ? Leur avis sur ce parcours ? Et enfin leur pronostic pour la finale ? Aujourd'hui, Laura Flessel, épéiste multi-médaillée olympique, mondiale et européenne, se livre à l'exercice.

Tout au long de la semaine, nous interrogeons des sportifs français sur la finale de la Coupe du monde, entre le XV de France et les All Blacks. Ont-ils suivi le parcours des Bleus ? Leur avis sur ce parcours ? Et enfin leur pronostic pour la finale ? Aujourd'hui, Laura Flessel, épéiste multi-médaillée olympique, mondiale et européenne, se livre à l'exercice. Laura Flessel, escrimeuse "J'aurais bien aimé être là-bas ! Pour tout vous dire, j'ai quasiment suivi tous les matches. Parce que j'adore le rugby. Et puis j'ai aussi pu découvrir certaines personnalités au sein de cette équipe qui a eu plusieurs facettes. Elle a connu des débuts difficiles, une remise en question puis un renouveau de la gagne. Ce sont des phases qui représentent les différents moments pour acquérir un titre, des phases que nous connaissons. Nous les soutenons, et je pense même qu'il y a plus de sportifs qui les encouragent que de médias ! En 1998, je disais que les footballeurs pouvaient aller en finale et on me répondait: "Ne rêve pas". Mais ils ont gagné la Coupe du monde ! Là, les médias ont aussi décrié cette équipe. Il y a eu une remise en question et c'est très bien. Donc les mecs, continuez jusqu'au bout. Parce qu'on a déjà bu le champagne mais on veut celui de l'or ! Et même si certains disputent peut-être leur dernière Coupe du monde, ce n'est pas important. Faites-vous mal et gagnez moi ce match ! (rires)" Denis Masseglia, président du CNOSF "Je pense que les Français ont fait souffler le chaud et le froid par rapport aux attentes placées en eux. Mais ils sont là. La finale de rêve est arrivée. Dimanche, j'espère qu'on va vivre un moment de sport exceptionnel. Et surtout qu'on ait un match de rugby qui soit le summum de ce que ce sport peut générer en émotions. Mais bien sûr, on espère tous que les Français arriveront à gagner. Ça ne sera pas facile. C'est la Coupe du monde des Néo-Zélandais et c'est la meilleure équipe du monde. Mais les Français ne sont jamais aussi bons que lorsqu'ils ne sont pas favoris..."